Mercedes EQ

Officialisant un nouvel investissement de 500 millions dans l’électro-mobilité, Daimler a annoncé la production d’une nouvelle voiture électrique en France. Une première pour Mercedes dans l’hexagone.

Cette future voiture électrique de la gamme EQ, vraisemblablement la EQA, sera assemblée à Hambach, en Moselle, sur le même site que les actuelles Smart ForTwo et ForFour électriques. « Avec l’inauguration du site de Hambach, nous avons démarré il y a 20 ans un projet franco-allemand exemplaire. Aujourd’hui, nous allons un pas plus loin avec, pour la première fois de notre histoire centenaire, la production d’une Mercedes-Benz en France » a déclaré Dieter Zetsche, Président du Conseil d‘Administration Daimler AG.

Au total, le constructeur compte investir près de 500 millions d’euros consacrés à l’adaptation de l’outil industriel et à la construction de nouveaux bâtiments dotés des dernières technologies en matière de production. Les travaux préparatoires doivent démarrer prochainement.

« Dans le cadre de notre offensive électrique, la production d’un véhicule électrique compact à Hambach porte notre capacité de fabrication à 6 sites répartis sur 3 continents. Hambach intègre ainsi notre réseau de production de véhicules compacts, aux côtés de l’usine Leader de Rastatt » a ajouté Markus Schäfer, membre du Directoire et Responsable des usines Mercedes-Benz Cars dans le monde.

Publicité


Pour le groupe Daimler, cette annonce s’inscrit dans une vaste offensive en faveur de la mobilité électrique. Alors que Smart sera exclusivement électrique en Europe à compter de 2020, Mercedes prévoit de commercialiser plus de 10 modèles à propulsion électrique sur tous les types de segments, de la smart au SUV, d’ici à 2022. A horizon 2025, le groupe estime que ses modèles électriques pourraient représenter entre 15 et 25 % de ses ventes à l’échelle mondiale.

Publicité