Plus d’un an après sa présentation, la Lucid Air arrive enfin entre les mains de ses premiers propriétaires.

Dévoilée l’année dernière, la Lucid Air entend bien se faire une place de choix dans le segment des berlines électriques haut de gamme. Après une longue attente, la limousine sort des chaînes de montage et arrive entre les mains des premiers propriétaires.

La marque californienne a concocté une réception tirée à quatre épingles devant les locaux de la maison mère installée à Newark, en Californie. En présence de Peter Rawlinson, le PDG de la marque et ex-copain d’Elon Musk, les premiers clients ont alors pris le volant des voitures électriques pour une promenade sur les routes de la baie de San Francisco.

Lucid s’efforce de soigner ses clients

Pour l’heure, seule la version Dream Edition a été livrée. Elle est déclinée en deux versions : Performance ou Range. La première privilégie la puissance avec un total de 1 126 ch et 1 000 Nm de couple. Son autonomie de 758 km est toutefois plus mesurée que celle de la déclinaison Range, qui peut viser les 837 km, tout en disposant d’un moteur de 945 ch.

En soignant la communication autour de la livraison de ses premiers clients, Lucid renforce encore son image haut de gamme. Une façon de se défaire de la traditionnelle comparaison avec Tesla. Et pour cause : le fabricant californien s’estime davantage comme un concurrent de Mercedes, avec des cultures du raffinement et de la relation client similaires à ce niveau de gamme.