La nouvelle année n’a pas mis un terme aux offres de location longue durée de Kia débutant respectivement à 37 et 47 euros par mois pour le e-Soul et le e-Niro.

Pour parvenir à des formules si alléchantes, le constructeur coréen a imaginé des montages financiers qui ne pourront toutefois pas profiter à tous les automobilistes français.

Tout d’abord parce que les propositions s’appuient sur une déduction de 2 500 euros au titre de la prime à la conversion. Ce qui signifie de devoir, en même temps que la signature du contrat de LLD d’une durée de 25 mois, mettre à la casse une voiture particulière ou un utilitaire léger immatriculés avant 2011 pour les diesel, et avant 2006 pour les modèles essence.

Deuxième contrainte importante : pouvoir supporter un premier loyer conséquent de 3 800 euros pour le e-Soul, ou de 4 000 euros pour le e-Niro, les 2 modèles étant alors mis à disposition dans leur finition d’entrée de gamme Active, déjà bien équipée (Écran tactile couleur 10.25″ avec système de navigation, radars de parking, régulateur de vitesse adaptatif, assistance active à a conduite dans les embouteillages, et, surtout, la batterie 64 kWh qui est associée à une autonomie WLTP légèrement supérieure à 450 km en cycle mixte).



Pour le niveau supérieur Design, les loyers mensuels, tout en restant très intéressants, passent à 87 euros par mois pour le e-Niro, et 77 euros pour le e-Soul.

Ces offres à relatifs bas coûts supposent de ne pas dépasser un total de 20 000 km sur la durée de base du contrat, soit une moyenne de 800 km par mois. Au-delà, Kia propose de s’adapter aux besoins réels des automobilistes en passant par la case concession.

Avis de l'auteur

En 2020, nombre d’automobilistes intéressés par ces offres ont été déçus de recevoir un refus de la part des concessionnaires au prétexte qu’ils ne disposaient pas des modèles en finition Active. Espérons qu’en 2021 le réseau aura profité des mécontentements essuyés pour résoudre ce problème. Nous comptons sur nos lecteurs pour nous communiquer leurs expériences vécues dans cette nouvelle année.

Kia a décidé de frapper fort les esprits en indiquant des montants de loyers particulièrement bas, face à la concurrence. Si ces formules apparaissent légères, en intégrant l’apport constitué par le premier versement (4 000 ou 3 800 euros, selon le modèle), on arrive tout de même à 207 euros mensuels pour le e-Niro, et 189 euros pour le e-Soul. Ce qui reste correct quand il est possible de se contenter d’un kilométrage mensuel de 800 km.

Pour bien vivre ces propositions, l’idéal est d’avoir à disposition un pécule dormant correspondant au moins à l’apport.

Si ces offres ont régulièrement été négativement critiquées, elles ont aussi contenté des automobilistes qui leur ont trouvé la souplesse qu’ils recherchaient.