Avec les normes européennes qui se durcissent en matière de moyenne d’émissions carbone, les constructeurs n’ont d’autres choix désormais que de promouvoir leurs modèles les plus vertueux. C’est ce que fait Hyundai à travers une offre originale et a priori inédite.

La marqué coréenne propose à partir de 199 euros par mois de s’équiper de son best-seller – le Kona -, avec la motorisation de son choix (essence, hybride ou 100% électrique). Mais attention : les conditions (apport, durée, finition, etc.) diffèrent d’une version à l’autre.

Ainsi, pour repartir avec le Kona essence 1.0 T-GDi 120, pas besoin d’apport, mais un engagement de 49 mois est exigé pour un maximum de 40.000 km sur la durée. En outre cette version est proposée en finition d’entrée de gamme Initia, quand les hybrides et électriques bénéficient d’un équipement supérieur (finition Intuitive : jantes en alliage 17 pouces contre jantes tôle avec enjoliveurs en plastique, capteur de pluie, aide au stationnement arrière, caméra de recul avec lignes de guidage dynamiques, climatisation et désembuage automatiques, compatibilité Apple CarPlay et Android Auto, système multimédia avec écran couleur tactile 7 pouces, etc).

Egalement 49 mois d’engagement et un crédit kilométrique de 40.000 km pour la version hybride, mais un apport de 3.000 euros est demandé. En échange, selon le cycle mixte WLTP, la consommation moyenne d’essence au 100 kilomètres baisse de 6,2-6,4 à 5-5,4 litres, pour des émissions de CO2 au kilomètre ramenées de 142-149 à 114-122 grammes.

L’engagement est moins long pour la version 100% électrique : 37 mois, pour 30.000 km au total. Beaucoup regretteront que le modèle ici proposé soit équipé du petit pack 39 kWh procurant une autonomie WLTP de 289 km, contre 449 km avec la version dotée du pack 64 kWh. L’apport de 8.500 euros demandé est réduit à 2.500 euros en soustrayant le bonus environnemental de 6.000 euros.