Renault a annoncé en filigrane que la marque Alpine deviendrait entièrement électrique. Mais elle n’oubliera pas la passion automobile.

Lors de la Renaulution, la marque au losange a exprimé ses ambitions pour les différentes marques du groupe. Alpine, synonyme de sportivité et de passion automobile, n’échappera pas à l’arrivée en force de la technologie électrique. Et ce malgré un récent engagement en Formule 1.

Interrogé par le journal allemand Die Welt, Luca de Meo, le patron de la marque, a indiqué que les choix pouvaient être contradictoires, mais il affirme que les stratégies commerciale et sportive peuvent facilement cohabiter. Pour lui, le choix de la Formule 1 est important pour respecter l’héritage de Renault en compétition et pour la visibilité des prochains modèles.

Les 4 futures voitures électriques de Mobilize 2021-2025

Teaser des 3 futures voitures électriques Alpine 2021-2025

Passion et technologie au centre des cahiers des charges

Car d’après Luca de Meo, les prochaines Alpine électriques « devraient être une sorte de mélange d’une mini-Ferrari et d’une mini-Tesla ». Le PDG rassure donc les passionnés, qui attendent au tournant les prochaines sportives électriques. D’après ces références, les prochaines Alpine devraient donc s’annoncer aussi passionnantes que les belles de Maranello et tout aussi technologiques que les Tesla.



Ces sportives, porte-drapeaux des dernières technologies, pourraient donc profiter du rayonnement de la Formule 1 pour attirer la clientèle sensible en concession. Mais les branches commerciales et sportives seront à terme bien plus liées avec une transformation inévitable de la catégorie reine vers les moteurs électriques.