L’avion électrique E-fan a effectué le vendredi 25 avril son premier vol à l’aéroport de Mérignac, en présence d’Arnaud Montebourg.

Un biplace électrique

Développé notamment par Airbus, l’E-fan est un biplace équipé de batteries au lithium-ion-polymère d’une longueur de 6,7 mètres pour une envergure de 9,5 mètres. Entièrement électrique, il fait, selon les termes du ministre, « le bruit d’un sèche-cheveux domestique ».

Un modèle pour la formation des pilotes professionnels

Il peut atteindre une vitesse maximum de 220 km/h, avec une autonomie d’environ 1 heure. Ses performances et sa sécurité sont équivalentes à celles d’un avion classique. Il servira ainsi principalement d’avion-pilote. Les modèles commercialisés auront une autonomie trois fois plus grande.

Un projet de « La nouvelle France industrielle »

La production de l’avion, en modèle biplace (E-fan 2) et quatre places (E-fan 4), sera réalisée à Mérignac et devrait entraîner la création de 350 emplois. Mais surtout, il préfigure ce que sera la future aviation dans les vingt prochaines années. Seront par la suite développés des modèles plus importants, entièrement électriques. Il s’inscrit ainsi dans la recherche d’alternatives aux énergies fossiles.

Publicité


Publicité