La Norvège pourrait bientôt réduire les avantages fiscaux accordés aux voitures électriques. Une mesure qui ciblerait les modèles premiums.

En Norvège, toutes les voitures électriques sont aujourd’hui exonérées de TVA. Une mesure qui a largement contribué à faire du pays le champion mondial du véhicule électrique. Les choses seraient toutefois sur le point de changer. Déjà évoquée en 2017, l’idée d’une taxe pour les voitures électriques refait surface suite aux dernières élections législatives qui ont mis au pouvoir des partis favorables à la mesure.

Une TVA à 25 % pour certaines voitures électriques

Si le texte doit encore être voté, il est question de mettre en place une TVA à 25 % pour toutes les voitures électriques dont le prix d’achat dépasse les 600 000 couronnes, soit environ 59 000 euros. Porsche, Audi, Mercedes, Tesla… les marques premium seront les principales concernées.

Représentante de l’association norvégienne des véhicules électriques, Christina Bu est évidemment opposée à la mesure. Interrogée par Reuters, celle-ci prévient qu’une taxe sur les véhicules électriques haut de gamme ralentirait les objectifs d’électrification du pays.

Pour rappel, la Norvège souhaite que l’intégralité des véhicules nouvellement immatriculés, utilitaires et bus compris, soient 100 % électriques d’ici 2025. Un objectif en bonne voie d’être atteint. En septembre, les voitures électriques représentaient à elles seules 77,5 % des nouvelles immatriculations du pays.