Hyundai Kona électrique : nouveaux détails sur la procédure de rappel. Si elle n’a pas encore lancé sa campagne en Europe, la marque coréenne s’organise au Canada où les propriétaires concernés viennent de recevoir leur courrier de rappel.  

Ça chauffe pour le Kona électrique. En raison d’un risque d’incendie sur ses batteries, la marque coréenne est en train d’organiser une campagne mondiale pour rappeler une partie des véhicules dans ses ateliers. Au Canada, les propriétaires concernés ont d’ores et déjà reçu un courrier les invitant à prendre contact rapidement avec leur concession.

« Votre concessionnaire Hyundai mettra à jour le logiciel du système de gestion de batterie et remplacera au besoin la batterie lithium-ion », fait savoir le constructeur qui assurera l’opération à ses frais. « Si un remplacement de batterie est requis, un véhicule de courtoisie vous sera fourni sans frais », indique la marque.

Risque de court-circuit

« La batterie haute tension des véhicules touchés pourrait présenter certaines défaillances électriques telles que des dommages internes à certaines cellules de la batterie au lithium-ion pouvant accroître le risque de court-circuit électrique après une recharge complète. Un court-circuit électrique dans la batterie au li-ion pourrait augmenter le risque d’incendie », précise le courrier du constructeur qui invite les propriétaires faisant l’objet d’un rappel à stationner leur véhicule « à l’extérieur, loin des édifices et autres véhicules ».



Comptage en cours en Europe

Mondial, le rappel des Kona électriques concernera également le marché européen.

« Le comptage est en cours mais le rappel ne devrait concerner que quelques véhicules », rassure un représentant français de la marque. Selon le constructeur, la procédure ne concerne qu’une petite partie des Kona fabriqués entre le 4 février 2018 et le 28 février 2020 et non l’intégralité de la production.