Emmanuel Macron, le 7 mars 2019 au Grand Débat National.

Répondant aux questions des citoyens sur le thème de la transition écologique, le Président de la République a confirmé son soutien aux véhicules électriques et à l’électricité renouvelable.

Emmanuel Macron a participé ce jeudi 7 mars à une nouvelle session du Grand Débat National. Se déroulant à Gréoux-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence), elle avait pour thème l’environnement.

Plus précisément, un intervenant a soulevé le sujet des prix des carburants, élément ayant déclenché le mouvement des Gilets Jaunes. Malgré une hausse des taxes gelée, il pousse « une sortie de dépendance aux véhicules à carburant fossile ». Pour cela, le Président cite deux priorités, celle de « remplacer les vieux véhicules par des neufs » et « d’accélérer le passage à l’hybride et l’électrique ».

En outre, il ajoute vouloir « équiper beaucoup plus rapidement en bornes électriques ». Pour rappel, l’objectif de la France est de passer de 25.000 à 100.000 d’ici 2022.

Grand Débat sur la transition écologique

LIVE | Grand Débat sur la transition écologique (suite).

Publiée par Élysée – Présidence de la République française sur Jeudi 7 mars 2019

Substituer le renouvelable au nucléaire

Autre point de débat, celui de « l’impact des véhicules en recyclage et émission ». Emmanuel Macron reformule la question posée : « Est-ce que votre électricité n’est pas plus polluante en CO2 que votre essence ? ». Il y répond que c’est le « le contraire, et encore plus en France ».

« Notre défi est de profiter d’une énergie très décarbonée et à bas coût grâce au nucléaire, et de réduire cette dépendance au nucléaire en développant le renouvelable » continue le chef de l’État qui invite à« accélérer la mutation en développant les technologies de stockage des renouvelables ». Cependant, il survole le point du recyclage.

Grand Débat National : Emmanuel Macron défend la voiture électrique
4 (80.77%) 26 votes