Survenu dans la nuit de samedi à dimanche, l'incendie a détruit quelque 1100 m² d’entrepôts.

Selon les informations rapportées par Le Parisien, l’incendie s’est déclaré aux alentours de 2h30 du matin dans la nuit de samedi à dimanche. Au total, six lances et un robot d’extinction ont été mobilisés pour parvenir à totalement maîtriser les flammes vers les 05h00 du matin.

Un incendie qui a provoqué de lourds dégâts dans le centre francilien de la marque californienne. Au total, 1100 m² d’entrepôts sur deux étages ont été ravagés par les flammes, les pompiers étant parvenus à éviter que celles-ci ne se propagent à la partie administrative du site et aux bâtiments attenants. Basé dans les Hauts-de-Seine, le centre de services de Gennevilliers avait ouvert en 2014.

« Lincident s’est déroulé au cours de la nuit, aucun blessé n’est à déplorer. Nous saluons la mobilisation des pompiers et travaillons avec les autorités pour déterminer les causes de l’incendie » a réagi un porte-parole du constructeur.



Origine criminelle ? Problème électrique ? L’enquête policière en cours va maintenant devoir déterminer les causes exactes de l’incendie. Le site de Gennevilliers assurait notamment les livraisons et la maintenance des modèles de la marque en complément des trois succursales dédiées à la partie commerciale et réparties entre Paris-Madeleine et les centres-commerciaux de Parly 2 et Velizy 2. En Ile-de-France, les opérations réalisées jusqu’ici à Gennevilliers devraient être transférées à Chambourcy, dans les Yvelines, où le constructeur y réalise l’ensemble de ses activités (maintenance, livraisons, succursale de vente et centre d’essai).

Ravagé par les flammes dans la nuit de samedi à dimanche, le site de Gennevilliers avait ouvert ses portes en 2014