L’information diffusée au conditionnel par Reuters, le 22 janvier 2019, selon laquelle un accord préliminaire aurait été signé entre le constructeur de voitures électriques et le fabricant chinois de batteries Lishen, a cependant été démentie par les 2 parties.

Il est compréhensible qu’une communication trop hâtive sur le sujet peut avoir de fâcheuses conséquences pour Tesla qui n’a aujourd’hui qu’un seul fournisseur de batteries : Panasonic. Ce dernier ne serait cependant sans doute pas fâché de se libérer quelque peu de sa dépendance à Tesla, après avoir été un peu malmené par les retards de production de la Model 3. D’autant plus que Panasonic vient de s’engager dans un important partenariat avec Toyota pour produire des batteries à cellules prismatiques.

En dehors du signalement de ce supposé accord entre les 2 entreprises, déposé auprès de Reuters par 2 personnes qui seraient proches du dossier, différents éléments plaident pour un tel rapprochement : la guerre entre les constructeurs pour se garantir un accès aux batteries prend de plus en plus d’ampleur du fait d’une demande croissante en véhicules électrifiés (hybrides ou électriques), le prix des cellules est à la hausse, en novembre Elon Musk avait déclaré que Tesla effectuerait pour ses clients chinois l’assemblage des packs dans l’usine de Shanghai avec des cellules probablement de diverses provenances en privilégiant les fournisseurs locaux, la Model 3 sera construite en Chine avant la fin de la présente année, son prix serait plus abordable pour ce marché, Lishen a commencé à produire des cellules à l’identique des Panasonic embaquées dans la nouvelle berline du constructeur américain.

Quoi qu’il en soi, en dépit des démentis formulés par Lishen et Tesla, les 2 informateurs ont confirmé à Reuters la signature d’un accord, l’un d’eux soulignant que le processus de certification est long chez Tesla, expliquant ainsi la position actuelle des 2 entreprises.

Source : Reuters

Des batteries chinoises pour les voitures Tesla ?
3.2 (63.75%) 16 vote[s]