Cette dotation s’ajouterait aux 200 autres exemplaires du best-seller français électrique fournis en Suisse à la Croix-Rouge.

Afin d’apporter une pierre supplémentaire à la lutte contre le Covid-19, le président du groupe Renault, Jean-Dominique Senard, a ainsi indiqué sur l’antenne de RTL : « Nous sommes en train de réfléchir à prêter 300 Zoé pour le personnel médical, pour qu’il puisse se déplacer plus facilement ».

Le dirigeant, qui par ailleurs a démenti les rumeurs de renationalisation du Losange, entend ainsi placer son entreprise « dans un monde où la solidarité aura démontré sa force ». Il envisage « qu’un monde de plus grande bienveillance et de plus grande attention aux personnes va naître dans un capitalisme français et européen ».

Ce geste intervient alors qu’un médecin urgentiste de l’hôpital de Compiègne (Oise) a été ajouté ce week-end aux victimes du coronavirus et que le personnel médical se mobilise en craignant pour ses propres enfants. Et ce dans un contexte où le nombre de personnes identifiées comme positives au virus (plus de 16.700 à l’heure où nous écrivons la présente brève) a été multiplié par 2 en quelques jours seulement sur notre territoire.