C’est dans l’Etat du Maryland, à Takoma, que le propriétaire du site, Depeswar Doley, a pris ce risque, tout en conservant son personnel. Son établissement délivrait du carburant depuis plus de 60 ans.

Le Washington Post a rencontré cet homme fortement encouragé dans sa démarche par sa fille de 17 ans, passionnée de Tesla.

La conversion de la station-service, auparavant aux couleurs de la compagnie pétrolière Big Oil, a été financée par Electric Vehicle Institute, une entreprise qui propose aux professionnels différentes solutions pour adopter la mobilité électrique, et le Maryland Energy Administration, l’organisme institutionnel missionné pour développer dans l’Etat une énergie moins chère et plus propre.

Les pompes ont été remplacées par des chargeurs ultrarapides 200 kW. Le service est facturé l’équivalent de 4,65 euros (coût moyen) pour retrouver en 15 à 30 minutes 80% de la capacité énergétique d’une batterie embarquée dans une voiture particulière électrique.

Publicité


Un salon d’attente a été ajouté, avec des boissons et des bricoles à grignoter. Depuis de confortables canapés, il sera possible de regarder la télévision. Un écran affiche le déroulement de la recharge pour chacune des bornes, permettant aux clients de regagner leurs voitures électriques dès que l’opération est terminée.

Philosophe, Depeswar Doley n’a aucune idée du succès que rencontrera sa nouvelle entreprise et n’espère pas devenir riche avec cette expérience. Souhaitant s’investir pour l’environnement, il ne regrette pas les ventes de carburants plutôt faibles.

Au Maryland, 21.000 véhicules électriques sont en circulation, et la ville de Washington voisine est dotée d’un service de taxis rechargeables. D’ailleurs les 2 seules bornes jusqu’alors disponibles à Tokoma sont mobilisées par ces derniers.

Publicité