Selon le quotidien Les Echos, le montant du bonus accordé aux voitures électriques pourrait être ramené à 6000 euros à compter du 1er janvier 2017. En revanche, il s’ouvrirait aux deux-roues électriques, jusqu’ici exclus du dispositif.

Baissera ou baissera pas… Selon un article diffusé ce lundi 19 septembre par Les Echos, le montant du bonus attribué aux voitures électriques pourrait être légèrement raboté à compter de l’année prochaine. Citant des « discussions  serrées » au sein du gouvernement, le quotidien évoque un bonus 2017 dont le montant pourrait être abaissé à 6000 euros, soit 300 euros de moins que le montant actuel. Le superbonus, permettant de bénéficier de 3700 euros supplémentaires en cas de mise à la casse d’un véhicule diesel immatriculé avant le 1er janvier 2006, serait quant à lui maintenu.

A ce stade, rien n’a été annoncé quant au bonus accordé aux véhicules hybrides qui avait déjà subis une belle baisse l’an dernier, passant de 2000 à 750 euros pour les hybrides « classiques » et 4000 à 1000 euros pour les hybrides rechargeables.

Un bonus pour les deux-roues électriques

bmw-c-evolution

Publicité


C’est une nouvelle qui est particulièrement attendue par la filière. Toujours selon Les Echos, les deux-roues électriques – scooters et motos – auront également droit à leur propre bonus à compter de l’an prochain.

Si aucune information n’a filtré quant aux montants accordés, certains évoquent un bonus situé entre 2000 et 3000 euros avec un seuil fixé à 27 % du prix d’achat comme cela est aujourd’hui le cas pour les voitures électriques. Une aide qui devrait à la fois doper les ventes et attirer de nouveaux acteurs sur le marché.

Ce qu’on espère, c’est que le gouvernement pensera également à intégrer les quadricycles, Renault Twizy en tête, dans le dispositif…

Un malus 2017 en hausse

Alors qu’il n’avait pas subi de modifications cette année, le malus devrait à nouveau se durcir l’an prochain.

D’après Les Echos, le seuil de déclenchement serait abaissé à 127 g CO2/km contre 131 g/km à ce jour mais avec un montant plus modéré (50 euros contre 150 euros aujourd’hui).

Pour les véhicules les plus polluants, les montants seront à nouveau relevés et le malus pourrait atteindre 10.000 euros pour tout véhicule émettant plus de 191 g CO2/km à partir de 2017. A ce jour, le montant maximal du malus s’élève à 8000 € et ne s’applique qu’aux véhicules dont les émissions de CO2 sont supérieures à 201 g/km.

Le gouvernement devrait annoncer les détails du nouveau bonus malus dans le cadre du projet de loi de finances 2017 dont la présentation aura lieu le 28 septembre prochain en Conseil des Ministres, soit la veille des journées presse du Mondial de l’Automobile. De quoi mettre l’ambiance sur les stands de certains constructeurs…

Publicité