Boîtier FlexFuel E85 FFED

Un nouvel arrêté permet d’équiper les voitures de plus de 15 chevaux et celles avec FAP de boîtiers Flexfuel.

Jusqu’ici, seules les voitures modèles jusqu’à 14 chevaux fiscaux pouvaient recevoir un système leur permettant de fonctionner au Superéthanol. À condition de respecter quelques conditions. Notamment répondre a minima à la norme Euro 3. Le nouvel arrêté du 19 février 2021 modifie le précédent texte du 30 novembre 2017 sur 2 points majeurs.

Tout d’abord, la limite des 14 chevaux fiscaux saute. Désormais, les voitures de 15 CV et plus sont compatibles. Leader sur le marché des boîtiers E85, FlexFuel Energy Development (FFED) apporte toutefois une précision à ce sujet. Les boîtiers pour ces modèles doivent encore être testés et validés par l’Utac. Une opération réalisée dans le courant de la présente année 2021.

Autre nouveauté : les voitures essence équipées d’un filtre à particules sont également admissibles. Jusqu’à présent, les constructeurs s’y opposaient, prétextant que la pose d’un boîtier détruirait les FAP. FFED a mené avec la DGEC des essais au long court pour prouver le contraire.



Dès le 1er avril 2021, les voitures essence avec FAP pourront recevoir un boîtier FlexFuel. Cette mesure contentera bien des automobilistes.

Le nouvel arrêté répond à l’objectif de l’État d’atteindre 14 % d’énergies renouvelables dans les transports. Et ce, à l’horizon 2030.

Désormais, environ 90 % des voitures immatriculées depuis début 2001, compatibles SP95-E10, peuvent être équipées d’un boîtier FlexFuel homologué. Ce qui représente 10 millions de véhicules en France environ.

Pour rappel, le SuperéthanolE85 réduit en moyenne de 50 % les émissions de CO2. Et de 90 % celles de particules fines.