Usine GM Ultium Cells de Lansing

Essayer Batteries : GM choisit le Michigan pour sa troisième Gigafactory ?

Configurez votre véhicule Batteries : GM choisit le Michigan pour sa troisième Gigafactory ou demandez un essai gratuitement.

GM poursuit son vaste programme d’électrification de sa gamme. Après les concepts dévoilés au dernier CES, voici le temps des investissements industriels. Le groupe confirme donc l’installation d’une troisième Gigafactory de batteries. Elle sera installée à Lansing (Michigan).

L’annonce de nombreux nouveaux modèles s’accompagne logiquement de l’implantation de nouvelles usines de batteries, désormais qualifiées de Gigafactory en raison de leur taille et de leur fonction : produire des gigawatts-heures de batteries… GM en est donc à son troisième site de production confirmé aux États-Unis. C’est Lansing qui a été choisi. La ville du Michigan accueille déjà les deux usines les plus récentes du groupe en Amérique du Nord, Lansing Grand River et Lansing Delta ouvertes en 2001 et 2006.

GM, qui est le 4e employeur de la ville, va donc encore ajouter 1 300 emplois. Cette nouvelle Gigafactory doit débuter son activité en 2024, et aura une capacité de 50 GWh. L’investissement se monte à 2,6 milliards de dollars. Il est en fait intégré à un projet plus vaste, puisqu’il est coordonné à la reconversion du site d’Orion pour la production de véhicules électriques. C’est le pick-up Silverado qui y sera produit, avec des batteries en provenance de Lansing. L’investissement total se monte à 7 milliards.

La troisième Gigafactory de Ultium Cells

L’usine de Lansing est donc la 3e dédiée à la production de batteries implantée par GM aux États-Unis. La première est basée à Lordstown (Ohio) et ouvrira dès cette année. Elle a nécessité un investissement de 2,3 milliards de dollars, pour une capacité de 30 GWh et 1 100 emplois directs. La seconde doit démarrer en 2023, à Spring Hill (Tennessee). Mitoyenne de l’usine d’assemblage créée à l’origine pour Saturn, elle aura une capacité de 40 GWh avec 1 300 emplois. L’investissement est aussi de 2,3 milliards de dollars.

Une fois ces trois sites opérationnels, General Motors disposera donc d’une capacité de production de 120 GWh. Un chiffre en ligne avec l’ambition du groupe de produire 1 million de voitures électriques à l’horizon 2025. En outre, un quatrième site devrait être annoncé prochainement. Toutes ces usines sont implantées à proximité de sites d’assemblage de véhicules GM, mais n’appartiennent pas au groupe américain. Elles sont en effet intégrées à Ultium Cells, une coentreprise rassemblant GM et le groupe coréen LG Chem.