Le marché automobile néerlandais, connu pour son bref boom des hybrides rechargeables en 2015, s’est illustré chez les électriques en 2018, avec des ventes en hausse de 201% en un an.

Les Pays-Bas faisaient partie des pionniers de la mobilité verte au début des années 2010, spécialement dans les hybrides rechargeables, avant de plonger. Mais le marché semble repartir de plus belle, cette fois-ci chez les électriques pures.

En 2018, selon les statistiques de RAI Vereniging, 24.024 véhicules électriques auraient été immatriculés, dont 6.000 rien qu’en décembre, soit 5,4% du marché. C’est trois fois plus qu’en 2017, où seulement 7.964 unités avaient trouvé preneur.

En termes de modèles, les Tesla Model S, Nissan LEAF ou Volkswagen e-Golf sont au rendez-vous, mais la plus étonnante est la Jaguar I-Pace, voiture n°1 en décembre avec 2.621 unités écoulées, soit 13% du marché !

Les chiffre du SUV britannique s’expliquent par l’anticipation de la nouvelle mesure du 1er janvier portant la TVA à 22% pour les électriques de plus de 50.000€, contre 4% pour les autres. Cela devrait impacter les ventes 2019, les prédictions étant sages avec 28.800 voitures escomptées par l’association BOVAG.

Le cumul des ventes électriques s’établirait à plus de 45.000 depuis 2012, ce qui ferait grimper la part à environ 2% du parc total automobile des Pays-Bas.

Aux Pays-Bas, les ventes de voitures électriques ont triplé en 2018
4.7 (94.29%) 7 votes