Fer de lance de l’offensive électrique mondiale du groupe allemand, le SUV ID.4 a été décalé de quelques mois sur le marché américain. En cause : la priorité donnée à l’Europe compte tenu des enjeux en matière de CO2.

Aux États-Unis, les clients intéressés par le Volkswagen ID.4 vont devoir patienter. Premier modèle issu de la plateforme MEB destiné à une carrière mondiale, l’ID.4 devait à l’origine être lancé dans certains états américains, dont la Californie, au mois de décembre 2020, en parallèle des premières livraisons européennes. Une date que le constructeur a finalement choisi de décaler à mars 2021.

Selon Automotive News, cette décision a été motivée par le contexte européen. Contraint par les objectifs CO2 et bien décidé à éviter au maximum les amendes, le groupe Volkswagen a choisi de privilégier les livraisons en Europe et, par conséquent, de retarder celles prévues aux États-Unis.

Bientôt made in USA

Si les premiers exemplaires de l’ID.4 proviendront directement de l’usine allemande de Zwickau, le constructeur prévoit d’embrayer rapidement sur une production locale. En cours d’agrandissement pour accueillir les lignes d’assemblage du SUV, l’usine de Chattanooga, dans le Tennessee, sera opérationnelle à compter de 2022.

Publicité


Détail important pour les puristes : les cellules batteries ne seront pas issues du même fournisseur. Alors que les ID.4 assemblées à Zwickau reçoivent des cellules du coréen LG, SK Innovation, un autre fournisseur coréen, équipera celles fabriquées sur le sol américain.

Publicité