Visiblement agacé que ses constructeurs nationaux ne se mobilisent pas suffisamment en faveur de la voiture électrique, le ministre allemand de l’environnement vient d’acquérir une Tesla Model S. Une situation que nous ne sommes sans doute pas prêts de voir en France.

En Allemagne, le ministre de l’environnement de Rhénanie-du-Nord – Westphalie, Johannes Remmel, vient de faire l’acquisition d’une Tesla Model S 90D.

Outre le prix du véhicule, financé par les contribuables, qui fait polémique en Allemagne, cette affaire est aussi un sérieux revers pour les trois constructeurs nationaux : Volkswagen, Daimler et BMW.

Interrogé par le magazine allemand Bild, un porte-parole du ministre a indiqué que la Model S était tout simplement le seul véhicule électrique à offrir suffisamment d’autonomie pour permettre de voyager sans contraintes à travers la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Il a également rappelé que les trois constructeurs nationaux ne proposaient pas à ce jour de véhicules électriques dotés d’une telle autonomie.

La situation n’est cependant pas inédite. En Norvège, plusieurs élus ont également adopté la berline électrique américaine mais sans conséquences particulières.

Impensable en France

Difficile d’imaginer pareil scénario dans l’hexagone où le « made in France », où plutôt la marque française, reste la priorité numéro 1 lorsqu’un élu ou un représentant de l’état passe commande d’un véhicule de fonction.

Preuve en est : la photo ci-dessous prise lors du conseil des ministres organisé début décembre suite aux épisodes de pics de pollution où, communication oblige, chacun se devait de montrer l’exemple. Pas de Nissan Leaf, de BMW i3 ou de Volkswagen e-Golf, le seul et unique modèle représenté était la Renault Zoé, assemblée à Flins.

Ni Leaf, ni i3… pour les Ministres français, c’est la Renault Zoé sinon rien… On aperçoit également deux Fluence ZE sur la droite de la photo.

Et lorsqu’on sait que Ségolène Royal souhaite imposer l’achat de véhicules électriques à tous les élus et représentants de l’état, on voit mal comment tous pourront se contenter de la petite citadine au losange, très loin des véhicules « statutaires » habituellement utilisés…

Notez cet article