Grâce aux bonus et à la prime à la conversion, le prix d’une voiture électrique est déjà considérablement réduit. Il peut l’être encore davantage avec certaines aides locales. Voici ce que proposent vos régions, départements, métropoles et villes en France.

Avec 12.000 € de remise maximale à l’achat d’une voiture électrique neuve pour la reprise d’un ancien véhicule, la France fait figure de meneur en Europe. Hors, le gouvernement n’est pas seul à permettre de rouler électrifier. Des régions, départements, territoires, métropoles et villes ajoutent certaines aides. Voici leurs montants et certaines conditions, pour les particuliers et entreprises.



Les aides régionales

  • Occitanie : 2.000 € sur un véhicule d’occasion électrique ou hybride rechargeable pour personnes non imposables, 1.000 € pour les autres, jusqu’à 30% du prix d’achat.
  • Normandie : jusqu’à 2.500 € pour une voiture électrique neuve sous 40.000 €, et 15% du prix d’un véhicule hydrogène jusqu’à 7.000 €  pour les collectivités.
  • Île-de-France : aide seulement pour les entreprises de moins de 50 salariés, 6.000 € pour une électrique ou hydrogène, un taxi électrique, hybride rechargeable ou hydrogène, 3.000 € un 2/3 roues ou quadricycle électrique (batterie > 10 kWh) ou 1.500 € (<10 kWh), et 9.000 € pour un utilitaire dépassant 3,5 tonnes, non cumulable avec autres aides locales
  • Ex Franche-Comté : aide pour collectivités et associations, 50% du prix d’un véhicule électrique (après aides nationales) jusqu’à 15.000 € pour une utilisation en autopartage ;
  • Région Sud : aide réservée aux utilitaires électriques et hydrogène achetés neuf ou d’occasion. En fonction du PTAC, l’aide varie de 1500 à 15.000 €
  • Vallée de l’Arve : aide aux entreprises de 5.000 € par véhicule électrique, 12.000 € pour un véhicule hydrogène.
Peugeot 208 électrique

Avec l’aide du Grand Paris, en plus des bonus et prime, une Peugeot e-208 démarre à 14.700 € !

Les villes poussent l’électrique

  • Paris : jusqu’à 9.000 € sur un utilitaire électrique (petite couronne incluse), jusqu’à 6.000 € pour un taxi électrique ou hydrogène (4.000 € pour un hybride rechargeable), 6.000 € pour les auto-écoles sur un véhicule électrique ou GNV, 400 € sur un 2 roues électrique supérieur à 2 kW ;
  • Grand Paris (périmètre A86) : prime à la conversion jusqu’à 6.000 € pour les véhicules électriques, hybride rechargeable ou hydrogène ne dépassant pas 50.000 €, neuf ou occasion de moins de 5 ans ;
  • Grand Lyon (69) : aide aux entreprises de 5.000 € pour un véhicule électrique, 8.000 € pour un hydrogène (ou 10.000 et 13.000 si supérieur à 3,5 tonnes);
  • Nice (06) : 2.000 € pour un véhicule électrique neuf, (revenu inférieur à 45 000 €/an, hors LLD et LOA), 150 € pour un 2-roues électriques jusqu’à 125 cm3, dans la limite de 25% du prix d’achat ;
  • Métropole de Grenoble (38) : une aide de 2.400 à 12.000 € pour un véhicule électrique pour les entreprises de moins de 250 salariés, ou jusqu’à 10.000 € pour un véhicule hydrogène ;
  • Drancy (93) : 1.500 € pour l’achat d’un véhicule électrique neuf, 750 € en LOA ;
  • Alès (30) : 500 € pour les 20 premières demandes, après achat dans une concession de la ville ;
  • Saint-Maur (36) : 1.000 € pour une voiture électrique neuve.
Renault Kangoo électrique

A Lyon, le Renault Kangoo Express débute à 12.800 € (hors location de batterie)

Quelques départements aussi

  • Bouches-du-Rhône : 5.000 € pour un véhicule électrique neuf, hors location, conservé 3 ans ou 65.000 km ;
  • Yonne : 2.700 € pour le premier véhicule électrique acquis par une commune.

La liste n’étant pas totalement exhaustive, vous pouvez retrouver les détails sur le site du gouvernement, par région, mais aussi sur le site je-roule-en-electrique.fr qui propose un intéressant simulateur pour connaitre les aides à proximité de chez vous. Attention, ces aides locales sont parfois réservées aux particuliers, aux entreprises ou à une certaine catégorie de personnes ou collectivités. Certaines collectivités ajoutent des aides pour les deux-roues électriques, et parfois une aide au rétrofit comme la Métropole de Grenoble. Nous vous invitons donc à consulter les sites associés pour connaître les conditions et précisions. Attention toutefois, certaines aides ne peuvent se cumuler aux aides nationales (Île-de-France), ou limiter leur montant après déduction de celles-ci (exemple : Grand Paris).

D’autres aides peuvent aussi réduire le coût du certificat d’immatriculation, ou de l’installation d’une borne de recharge. Également, hors métropole, la Guyane et la Polynésie exonèrent les véhicules électriques d’octroi de mer.