Detroit Electric lève 1.7 milliards d’euros pour lancer son roadster électrique
Notez cet article

Officialisant une levée de fonds de 1.7 milliards d’euros auprès du groupe chinois Far East Smarter Energy, Detroit Electric trouve de quoi financer ses projets et l’industrialisation de son roadster électrique SP:01.

Detroit Electric va-t-il réussir à percer sur le marché de plus en plus convoité de la voiture électrique ? Alors que nous étions depuis quelques mois sans nouvelles du constructeur, qui avait officialisé sa renaissance électrique en 2013, la marque vient d’officialiser une levée de fonds de 1.7 milliards d’euros auprès du groupe chinois Far East Smarter Energy pour financer ses projets dans le domaine de la voiture électrique.

Sur les traces de Tesla

L’histoire de Detroit Electric n’est pas sans rappeler celle de Tesla puisque le constructeur semble adopter une stratégie similaire à la marque californienne en capitalisant sur une vitrine technologie pour se faire connaitre. Comme le Tesla Roadster en son temps, il s’agira d’une petite sportive électrique basée sur la Lotus Elise.

Baptisé SP:01, ce petit Roadster embarque 37 kWh de batteries et annonce près de 300 kilomètres d’autonomie en cycle NEDC et, plus raisonnablement, 225 selon le cycle américain EPA. Dans sa version la plus performante, le SP:01 embarque un moteur électrique de 210 kW, logé sur le train arrière, peut atteindre les 250 km/h et abattre le 0 à 100 km/h en 3.9 secondes. Quant à la version « classique », comptez 150 kW de puissance, 170 km/h de vitesse de pointe et 5,6 secondes pour abattre le 0 à 100 km/h.

Sur le plan industriel, le constructeur prévoit d’ouvrir un site de production en Chine et en Grande-Bretagne. En Angleterre, pas moins de 350 millions de dollars seront investis pour mettre en marche l’usine de Leamington Spa et lancer la production du petit roadster dont le prix de vente devrait tourner autour de 95.000 euros.

Une première étape pour le jeune constructeur qui, comme Tesla, souhaite pouvoir rapidement étendre sa gamme vers des modèles plus « mass market », l’objectif étant de sortir un SUV en 2018 et un troisième modèle à l’horizon 2020. A suivre…