« Quand il pleut et gèle si souvent, les villes d’Europe du Nord ne peuvent pas espérer que les gens abandonnent leur voiture pour le vélo. Si l’on veut favoriser l’adoption d’un nouveau comportement il faut proposer des solutions attrayantes » déclare Morten Rynning, PDG de CityQ. Avec sa start-up norvégienne, il a conçu un véhicule 2 en 1, combinant les avantages d’une voiture et d’un vélo.

La CityQ sera présentée à Berlin dans le cadre de la conférence « Electric Vehicles: Everything is Changing » qui se tiendra les 11 et 12 avril.

Le concept a pour but d’offrir une alternative peu encombrante, respectueuse de l’environnement et confortable à la voiture dans les centres-villes. Il s’agit d’un quadricycle électrique léger qui dispose d’un espace pour 3 personnes avec quelques bagages. En option, il peut être équipé de portes.

Propulsée par un moteur de 250 à 500 watts, cette voiturette permet d’atteindre une vitesse maximale de 25 km / h. Selon son fabricant l’autonomie serait de 70 à 100 km et même au-delà grâce à un panneau photovoltaïque intégré dans le toit. La batterie se charge avec une prise domestique.

Avec un poids de 60 kg et une largeur de 87 cm, la CityQ n’est pas beaucoup plus large qu’un scooter. Elle est homologuée en tant que quadricycle, ne nécessite pas de permis de conduire et peut emprunter les pistes cyclables. La CityQ se situe dans le même segment de marché que la Twizy mais son design particulier lui permettra peut-être de se démarquer et de trouver un autre public.

Morten Rynning vise principalement le marché des services d’autopartage dans les centres-villes d’Europe du Nord et annonce une commercialisation avant la fin de cette année. Prix annoncé : environ 6.000 €.

CityQ : la voiturette électrique conçue pour les déplacements en centre-ville
3.9 (78%) 10 votes