La Volkswagen Golf hybride rechargeable

Le constructeur allemand veut proposer une gamme de voitures hybrides rechargeables à partir de 2013. Des prototypes de Golf utilisant cette technologie sont d’ores et déjà en phase de test.

La Golf de 7ème génération se basera sur la plateforme MQB, conçue pour être utilisée par la majorité des véhicules du Groupe (Audi, Volkswagen, Skoda & Seat). Cette plateforme a pour spécificité d’être conçue pour accueillir toutes les motorisations possibles, qu’elles soient thermiques, hybrides ou électriques. La Golf 7 et la nouvelle A3 seront les premières bénéficiaires de la plateforme MBQ, qui autorisera de belles économies d’échelle…



C’est en prévision du déploiement de cette plateforme que Volkswagen teste actuellement des Golfs hybrides rechargeables, en vue de mettre au point cette motorisation qui devrait donc être disponible sur de nombreux modèles du Groupe. Les anglais d’AutoExpress ont pu tester très rapidement l’un des prototypes, et donnent quelques précisions sur la voiture.

Cette Golf hybride TwinDrive est équipée d’un moteur électrique de 80 kW, soit 115 ch, dont les batteries autorisent jusqu’à 50 km d’autonomie en mode tout électrique. Au delà, c’est un bloc essence TSI 1.4 qui prend le relais, faisant office de générateur d’électricité. L’autonomie de la voiture est alors étendue à 900 km, ce qui est considérable.

Le tableau de bord de la Golf hybride rechargeable

Reste toutefois à connaître la consommation et les émissions de CO2 du véhicule dans cette configuration. Le constructeur donne une consommation de 1,6 l/100 km et 46 g/km pour le cycle normalisé de la voiture, mais il est certain que cela ne pourra pas être le cas lorsque les batteries seront vides.

Le moteur essence peut aussi entraîner les roues de la voiture en complément du moteur électrique, ce qui permet alors d’afficher une puissance de 163 ch, ce qui ne manquera pas de ravir les utilisateurs qui veulent un mode de conduite plus sportif à certaines occasions.

La puissance de la voiture semble donc au rendez-vous d’après AutoExpress, qui précise que dans la plupart des conditions d’utilisation, la voiture reste en mode électrique. Il faut presser très fort sur l’accélérateur pour faire démarrer le moteur essence.

En résumé, la technologie que prépare Volkswagen semble très intéressante sur le papier. Il me tarde d’avoir une idée du coût des véhicules qui en seront équipés, mais il se pourrait bien que le constructeur allemand permette enfin de commencer à démocratiser l’hybride rechargeable.

Source & photos : AutoExpress