Voiture électrique : seuls deux constructeurs font leur part pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré


Selon l’ONG InfluenceMap, la très grande majorité des constructeurs automobiles ne font pas les efforts nécessaires pour faire évoluer leurs gammes de véhicules afin de satisfaire l’objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré.

Publicité

Le transport routier représente près de 20 % des émissions mondiales de CO2 et, selon une étude de l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) datant de 2021, il faudrait, dans le but de satisfaire un des objectifs de l’Accord de Paris qui est de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré, que la part des véhicules à zéro émission dans les ventes de voitures neuves atteigne précisément 57,5 % en 2030. En croisant ce chiffre avec les prévisions de production de 2029 collectées en mars dernier par le cabinet IHS Markit (S&P Global), InfluenceMap, un think tank indépendant produisant des analyses de données sur l’impact de l’industrie et la finance sur la crise climatique, a déterminé que seuls deux constructeurs sont aujourd’hui sur la bonne voie.

De plus, il ne s’agirait pas d’un objectif raté de peu : il faudrait en effet que le secteur automobile mondial augmente de 80 % la production de véhicules 100 % électriques ou à pile à combustible entre 2029 et 2030 pour y parvenir. Aujourd’hui, les seuls bons élèves attendus en 2029 sont donc Mercedes-Benz (56 %) et évidemment Tesla (100 %) puisque le marché devrait alors être encore constitué à 68 % de véhicules thermiques (dont hybrides et hybrides rechargeables), à 32 % d’électriques et à 0,1 % à pile à combustible.

Le groupe BMW prend ensuite la troisième place avec 45 %, suivi de Volkswagen (43 %), Stellantis (40 %), Ford (36 %), Renault (31 %), General Motors (28 %), Hyundai (27 %), Nissan (22 %), Honda (18 %) et Toyota (14 %).

Près de 50 % de SUV en 2029

L’étude souligne aussi que la part de la production des SUV va continuer d’augmenter, passant de 39 % en 2020 à 47 % en 2029, et que ceux toujours thermiques, totalement ou partiellement, annulent une majeure partie des réductions d’émissions qu’entraîne l’arrivée sur le marché d’un plus grand nombre de véhicules électriques.

Toujours selon InfluenceMap, si la trajectoire donnée par ces chiffres est maintenue, l’élévation des températures serait même supérieure à deux degrés.

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre