Premières impressions sur ma voiture électrique

Cela fait désormais quelques jours que je roule avec ma voiture électrique pour les trajets quotidiens. Voici mes premières impressions sur cette nouvelle vie en voiture zéro émission.

Pour l’instant, je n’ai pas encore de point de charge à domicile car le passage de l’électricien chez moi a pris du retard. Je limite donc mes trajets au « strict minimum », à savoir mes déplacements professionnels. J’ai fait environ 110 km avant de faire une première charge chez le concessionnaire (j’en parlerai dans le prochain article).

Tout d’abord, je dois dire que je suis toujours aussi fan du silence absolu de cette voiture. C’est apaisant, surtout quand on sort d’une longue journée de travail ! C’est également un environnement très agréable pour écouter de la musique. Dès que j’ouvre les fenêtres, je suis frappé par l’insonorisation de la voiture par rapport au bruit extérieur, c’est vraiment impressionnant.

Au niveau des qualités dynamiques de la voiture, je savais à quoi m’attendre. Elle a du couple au démarrage, mais au final je ne l’utilise que très rarement : j’ai vraiment tendance à vouloir économiser l’électricité, et je me prends au jeu de la récupération d’énergie. Je roule donc quasiment tout le temps en mode Eco.

Je commence aussi à « sentir » ce qui impacte l’autonomie de la voiture : la climatisation abaisse l’autonomie d’environ 10%, et la vitesse de pointe fait très fortement varier l’autonomie. Ainsi, un même trajet sur la voie rapide à vitesse réduite à cause des bouchons consomme très peu, alors qu’à 110km/h ce trajet prend vraiment beaucoup plus de batterie.

D’ailleurs, je ne suis pas certain qu’il soit possible de faire les 100km d’autoroute qui me séparent de ma famille proche à vitesse maxi. Je ferai l’expérience et je vous raconterai cela dans le détail.

Les premières discussions avec mon entourage au niveau de la voiture électrique révèlent une chose : les gens sont très intéressés, pensent que c’est l’avenir, mais regrettent l’autonomie encore faible et le prix de ces voitures. Après quelques échanges, ils comprennent que l’autonomie est suffisante pour les trajets quotidiens, et que pour les longs (et rares) trajets pour partir en vacances, il est possible de louer une voiture. Bien entendu, je leur explique que la voiture électrique n’est pas la solution universelle et qu’elle n’est pas encore adaptée aux usages de tout le monde.

Ils sont aussi surpris de voir que la LEAF est « enfin une vraie voiture », c’est une phrase qui revient souvent. L’image à laquelle s’est arrêté beaucoup de monde, c’est que la voiture électrique est un concept-car à l’esthétique douteuse et au confort rudimentaire. Les voitures électriques qui arrivent sur le marché vont certainement casser ce « mythe », car elles sont loin de ce cliché !

Voilà pour mes premières impressions « à chaud ». Je vais rentrer un peu plus dans le détail pour certains sujets dans mes prochains articles. Je vous parlerai notamment de ma première recharge rapide chez le concessionnaire…

Notez cet article