Tentant de calmer la colère des « gilets jaunes » à trois jours des manifestations du 17 novembre, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé ce matin sur RTL l’arrivée d’une « super prime » à la conversion de 4.000 euros destinée aux ménages les plus modestes.

A trois jours des manifestations du 17 novembre contre la hausse du prix des carburants, le gouvernement tente de calmer la colère des « gilets jaunes ». Interrogé ce mercredi sur RTL, Edouard Philippe a détaillé une série de mesures, annonçant notamment la mise en place d’une « super prime » de 4.000 euros, soit le double des 2.000 euros prévus par le dispositif actuel.



« Nous allons développer massivement la prime à la conversion automobile : une super prime de 4.000 euros pour les 20% des Français les plus modestes pour acheter un véhicule d’occasion qui consomme moins » a indiqué le Premier Ministre sans encore donner de détails quant aux modalités de sa mise en place. « On souhaite développer cette prime à la conversion automobile afin de se diriger vers certaines personnes et les accompagner dans l’achat d’un véhicule… Pour la fin du quinquennat, nous visons un million de primes à la conversion, on double notre objectif affiché pendant la campagne électorale de 2017 » a-t-il déclaré.

Des avantages fiscaux pour les gros rouleurs

Si la super-prime de 4000 euros sera réservée aux ménages les plus modestes, le gouvernement souhaite également contenter une plus large tranche de la population avec la mise en place de nouveaux avantages fiscaux.

Pour les gros rouleurs dotés de petites cylindrés roulant plus de 60 kilomètres par jour, le Premier Ministre a notamment évoqué une modification et un élargissement des indemnités kilométriques sans toutefois donner de chiffres précis quant aux évolutions prévues.

L’ensemble de ces mesures, qui devraient être précisées dans le projet de loi de finances 2019, seront appliquées à compter du 1er janvier 2019.