Tesla a publié aujourd’hui ses chiffres de livraison et de production de voitures au troisième trimestre. Ceux-ci révèlent de nouveaux records battus par le constructeur californien. Une prouesse remarquable dans un marché toujours déprimé par la crise sanitaire.

Depuis quelques semaines, les analystes boursiers estimaient que Tesla livrerait environ 120.000 véhicules au 3e troisième trimestre de cette année. Deux jours après la fin de la période, l’entreprise d’Elon Musk publie ses chiffres et ils dépassent amplement les évaluations les plus optimistes : Tesla annonce une production de plus de 145.000 véhicules et la livraison de près de 140.000 voitures.

Il s’agit d’un fameux nouveau record. Le précédent datait d’avant la pandémie : au 4e trimestre 2019 Tesla avait livré 112.000 véhicules.
D’un trimestre à l’autre, la progression est également importante puisque, lors de la période précédente, le constructeur de Fremont avait fabriqué 80.000 véhicules, et il en avait livré 90.000. Sur un an la croissance des ventes  est tout aussi spectaculaire, Tesla ayant livré 97.000 voitures au cours de la même période en 2019. Une hausse annuelle de plus de 44% donc.

A l’heure actuelle, on ne connait pas encore le détail des livraisons par marché (Amérique du Nord – Europe – Asie). Ces données seront probablement rendues publiques plus tard dans le mois lors de la traditionnelle communication des résultats trimestriels de l’entreprise.

Tesla ne ventile pas non plus les chiffres de production et de vente par modèle : comme de coutume depuis quelque temps, il ne communique que les totaux pour les modèles S et X d’une part et les modèles 3 et Y d’autre part.

 ProductionLivraisons
Model S/X16.99215.200
Model 3/Y128.044124.100
TOTAUX145.036139.300


Tesla semble avoir maintenant récupéré complètement sa capacité de production d’avant la pandémie et même de l’avoir encore améliorée. Une performance remarquée, car si l’industrie automobile dans son ensemble retrouve progressivement des couleurs malgré la crise sanitaire, aucun autre constructeur n’a encore réussi à produire et vendre plus qu’avant la pandémie.
Tesla précise aussi que ses stocks de véhicules se sont réduits, le temps moyen entre la sortie d’usine d’une voiture et sa livraison ayant diminué. « Nous avons perfectionné nos procédures de livraisons » explique le constructeur dans son communiqué.

Si l’action Tesla s’est repliée de 4% aujourd’hui sur les marchés financiers, il ne semble pas que le recul puisse être attribué à un désappointement des investisseurs. La plupart des  titres en bourse ont en effet fléchi suite à l’annonce faite par Donald Trump de son test positif au Covid-19.