La Smart Fortwo électrique

C’est la 3ème génération de la Smart électrique. Elle est toujours fabriquée à Hambach, en Lorraine, mais c’est la première qui est vraiment allemande.

La 1e génération de la Smart électrique, fabriquée à partir de 2007, avait été produite à une centaine d’exemplaires testée dans la ville de Londres. La 2ème génération avait été développée avec l’aide de Tesla et lancée en 2009. Celle-ci avait des batteries lithium-ion de 16,5 kWh développées par Tesla, basées sur des cellules du japonais Panasonic. Le moteur électrique provenait du britannique Zytec, et avait une puissance maximale de 30kW. Environ 2000 exemplaires de cette version de la Smart ont été vendues dans 18 pays.

Publicité


La 3ème génération de la Smart électrique sera présentée au prochain salon de Francfort et apparaitra en concession au printemps 2012. Comme annoncé par Daimler, la firme va tout fabriquer « in-house ». La batterie lithium-ion de 17,7 kWh vient de Deutsche Accumotive, une joint-venture entre Daimler et son compatriote Evonik. Le moteur électrique, d’une puissance maximale de 55 kWh, est produit par EM-motive, une autre joint-venture entre Daimler et Bosch. Les performances sont évidemment à la hausse : la vitesse maximale passe de 100 à 120 km/h, le 0 à 60 km/h passe de 6,5 s à 5 s, et l’autonomie de 132 km à 140 km.

Extérieurement, la calandre s’est un peu agrandie, et quelques retouches esthétiques ont été appliquées. La nouvelle Smart électrique sera vendue dans plus de 30 pays, à un minimum de 10 000 exemplaires, mais aucun prix n’a été annoncé. Il sera très intéressant de voir si le fait de tout fabriquer soit-même permettra à Daimler d’en baisser le coût d’une manière significative.

La Smart réussira-t-elle à s’imposer comme la voiture urbaine bi-place du futur, là où la Think a échoué, et là où sont aussi attendus Renault avec sa Twizy et Audi avec son Urban Concept ? Trois manières différentes de voir les choses…

Audi Urban Concept

Mais une chose est certaine : contrairement à ses fanfaronnades, Renault n’a pas 3 ans d’avance sur ses concurrents dans le domaine de la voiture électrique.

Publicité