Reportage : c’est officiel, VinFast est en France !


Automobile Propre l’a déjà essayé au Vietnam cet été, mais voici que le VF8 de VinFast arrive en France. Un petit flagship parisien a pu nous permettre de découvrir les coulisses du déploiement de ce nouveau constructeur. 

Publicité

VinFast : des nouilles à l’automobile…

Les marques historiques peuvent encore être craintives ! Après l’assaut massif et récent des marques chinoises (MG, Aiways, etc.), place à une marque vietnamienne pour envahir l’Europe ! On la doit à Pham Nhât Vuong, premier milliardaire du pays, que certains définissent comme « l’Elon Musk vietnamien ». Ou comment faire fortune avec des nouilles instantanées (ou « noodles » pour les intimes) en… Ukraine au début des années 90. Le projet revendu à Nestlé, l’homme d’affaires revient ensuite au Vietnam pour ouvrir un hôtel de luxe de la griffe Vinpearl Resort en 2003, puis un centre commercial à Hanoi en 2004, le Vincom Ba Trieu. Vingroup arrive à l’automobile en 2017, en lançant VinFast avec une usine archimoderne et automatisée à 90 % capable de produire 500 000 véhicules par an, extensible à 1,2 million, bien aidée par l’hyper proximité de multiples fournisseurs au cœur du pôle.

Le premier focus sur la marque VinFast se fera en 2018, au Mondial de Paris, avec la présentation de deux modèles : une grande berline et un SUV sur bases de BMW Série 5 et X5, les LUX A2.0 et LUX SA.2.0. Deux autos accompagnées de la VF E34 (non, ce n’est pas une base de BMW Série 5, cette fois-ci !) ainsi que d’une Opel Karl Rocks/Chevrolet Spark Activ rebadgée pour lancer la marque au Vietnam.

Suivent les VF e35 et e36 renommées début 2022, au CES de Las Vegas, VF 8 et VF 9, les deux modèles qui introduiront la marque en Europe. Ouf !

Le CES a aussi été le théâtre de la présentation des SUV de plus petite taille VF 5, 6 et 7. Ce dernier a depuis également été montré à Oslo également, dessiné par Torino Design (« notre » VF 8 étant du bien-connu Pininfarina, mais on va y revenir). Il devrait arriver en 2023.

Toutes ces autos ont le point commun stylistique de ce « V ailé », évoquant le Vietnam et comme une réminiscence de l’entrée du centre de production VinFast à Hanoi ! Une première marque automobile vietnamienne dont les locaux sont fiers avec un lancement sur trois marchés extérieurs en simultané et vantant l’hospitalité locale dans une enveloppe valorisante et technologique. Une nouvelle trajectoire pour un pays en paix depuis seulement une cinquantaine d’années.

Notons que VinFast a totalement basculé à l’électrique au mois d’août.

C’est ici le VF 8 qui nous intéressera principalement, SUV électrique orienté premium dont le format vise un marché concurrentiel chez nous. Plusieurs centaines de livraisons de l’auto ont eu lieu le 10 septembre, quand il faudra attendre décembre pour les livraisons dans les autres territoires ciblés, à savoir, en sus de la France, les Pays-Bas, l’Allemagne, les États-Unis et le Canada.

Vinfast et sa version de l’expérience client

Selon VinFast, l’expérience client a beau avoir sa dose de digital, le client a encore besoin du réel et donc de showrooms ! On en attend 13 pour l’Europe d’ici à la fin de l’année, dont deux à Paris, à la Madeleine (non loin de Tesla, tiens, tiens !), et à Raspail. On en dénombrera 20 en 2023, pour un objectif de 50 en Europe. On attend alors l’ouverture des showrooms de Marseille, Nantes, Rennes, Nice, Montpellier, Aix-en-Provence et Metz.

Suivant une certaine stratégie Apple, VinFast veut fluidifier et simplifier le contact client, par rapport à l’esprit « concession » vieillissant. Des genius sauront alors vous faire découvrir les véhicules et vous aiguiller sur leur configuration et achat, dont les réservations (VF 8 et VF 9) sont déjà ouvertes en ligne.

Pour l’entretien des autos, VinFast mise sur le service : au rendez-vous traditionnel, la marque proposerait soit un atelier mobile à l’adresse de son choix (en fonction des opérations à réaliser) voire un jockey pour la prise en charge complète du véhicule pendant l’intervention. Certains showrooms auront donc une partie atelier. Sur ce chapitre, VinFast mise d’ailleurs sur la sérénité avec une garantie 10 ans ou 200 000 km (!).

À lire aussi Essai – VinFast VF 8, la plus européenne des asiatiques

Le VinFast VF 8 : le SUV familial au cœur du déploiement européen de VinFast.

Venons-en à l’auto présentée dans ce showroom temporaire parisien : le VF 8 ! Plateforme : BMW X5. Style : Pininfarina, on le rappelle. On ne peut malgré tout que lui trouver des ressemblances avec des concurrents bien-connus chez nous : optiques avant à double étage façon Citroën C5 Aircross, silhouette de l’arrière faisant penser à un mix entre Porsche Cayenne-Macan/DS 7 (la teinte orange également pour ce dernier !), signature lumineuse arrière évoquant un Ford Mustang Mach-E, etc., que de petites références. Néanmoins, l’auto présente bien, et arbore quelques nervures au niveau de la carrosserie bien senties. 4,75 m de long, 1,93 m de largeur, 1,67 m de haut, le VF 8 toise l’américain cité plus haut de quelques centimètres : voilà un grand SUV familial.

L’intérieur présente une ambiance assez épurée, et une large tablette tactile façon Tesla Model 3 avec l’allumage des phares et le réglage du volant qui y sont cachés. Les amateurs du genre ne seront pas perdus ! Là aussi, l’auto présente globalement bien, malgré un volant et des aérateurs au design un peu désuet aujourd’hui – des éléments plus évolués sur le grand frère VF 9, plus haut de gamme et (encore) plus gros. On apprécie les graphismes agréables de l’écran et les boutons de déplacement véhicule élégamment disposés sur la console centrale. Cette auto étant une présérie destinée au Vietnam, nous nous garderons de donner un avis définitif sur la fluidité des animations de l’écran, ainsi que de la qualité de finition (même si plutôt honorable), et des ajustements de carrosserie. À revoir lors de la présentation des autos au sein des premiers vrais showrooms français.

Au niveau des spécifications, le VF 8, exclusivement en transmission intégrale, propose deux finitions, Eco et Plus, se différenciant par la présentation, les équipements et la puissance de leurs moteurs électriques (353 ch et 500 Nm de couple, contre 408 ch et 620 Nm de couple, 0-100 km/h en 5,9 ou 5,5 s). Les deux versions permettent de choisir une batterie de 82 kWh ou 87,7 kWh utiles, des capacités étonnamment proches. De quoi promettre de 400 à 471 km d’autonomie WLTP, et de recharger de 10 à 70 % en 24 ou 31 minutes, en courant continu.

L’auto est affichée à partir de 46 050 €, avec la subtilité de la location de batterie ! Une option proposée au lancement de la Renault Zoé, qui n’avait pas vraiment rencontré le succès. À suivre ici. C’est la tranquillité d’esprit qui est vantée : pendant l’abonnement, l’entretien, les réparations ou encore l’éventuel remplacement (si la capacité de charge est inférieure à 70 %) sont pris en charge par la marque, kilométrage illimité. L’abonnement batterie est alors sur le VF 8 de 120 € par mois. Le tarif en intégrant le coût de la batterie démarre sinon à 62 200 €, traduisant le niveau de gamme de l’auto et l’équipement complet (conduite semi-autonome de niveau 2, affichage tête haute, etc.). Notons que l’auto bénéficiait en septembre d’une option de livraison à domicile pour une prise en main optimisée. Offre qui pourrait être prolongée.

Design avenant, technologies à jour, performantes motorisations électriques, et offres d’achat proposant une assez inédite offre de location de batterie, le VinFast VF 8 intègre le segment des SUV familiaux avec des arguments. À confirmer en statique et dynamique avec des exemplaires dédiés au marché français !

Publicité


Sur le même sujet

Commentaires

Copyright © 2022 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre