En avant-première du Mondial de l’Auto, nous avons interrogé le directeur du programme véhicule électrique de Renault Eric Feunteun. Vocation de la citadine K-ZE, marchés émergents, détails sur la nouvelle Zoé, on fait le point avec lui.

250 kilomètres d’autonomie NEDC, petite batterie, petit prix, look urbain dynamique : la Renault K-ZE présentée lundi en préambule du Mondial de l’Auto à Paris sera fabriquée en Chine et réservée à ce marché. Le véhicule doit à terme être proposé sur d’autres marchés émergents tels que celui de l’Inde. « On verra en fonction du besoin des clients » commente le responsable.

Version revisitée et électrifiée du Kwid, le K-ZE bénéficie « d’une grosse rupture en matière de coûts » explique Eric Feunteun. En termes d’objectifs, le constructeur souhaite parvenir à proposer une voiture électrique du segment A au même prix qu’un modèle thermique à l’horizon 2020-2021 « même dans un contexte où les incitations fiscales auront tendance à baisser« .

Le directeur du programme VE de Renault revient également sur la future Zoé « V2 » et les innovations de l’écosystème électrique du constructeur avec l’arrivée du ZE Planner qui permet de planifier son voyage en tenant compte des points de charge. Une nouvelle fonctionnalité qui sera lancée en début d’année prochaine en France et dont nous vous parlerons plus en détails très prochainement.

Renault K-ZE, nouvelle Zoé : notre interview avec Eric Feunteun
4.7 (93.33%) 6 votes