Associant véhicules électriques en libre-service, énergies renouvelables, recharge intelligence et stockage stationnaire, le projet FlexMob’Île vise à accélérer l’indépendance énergétique de Belle-Île-en-Mer.

Etalé sur 24 mois, le projet de Belle Ile en Mer associe Renault à différents partenaires dont la Communauté de Communes de Belle-Île-en-Mer, Morbihan Energies, Les Cars Bleus et Enedis. Une initiative qui s’inscrit dans la continuité du programme « Smart Fossil Free » Island lancé au mois de février sur l’île portugaise de Porto Santo. Il reprend d’ailleurs le même principe en associant différentes briques pour créer un écosystème global et ainsi accélérer l’indépendance énergétique de l’île.

Du libre-service électrique dès 2019

Côté mobilité, les résidents et visiteurs de verront apparaitre courant 2019 une flotte de véhicules électriques en libre-service. Ces véhicules – des Kangoo ZE et des Zoé – seront alimentés par un réseau de bornes de recharge intelligentes réparties dans les principales zones d’intérêt de l’Ile. 100 % renouvelable, l’électricité qui viendra alimenter ce nouveau service d’autopartage sera issue du surplus d’énergie produit par les panneaux solaires installés sur le toit des bâtiments publics.

« Grâce au système de recharge intelligente, nous pourrons déclencher la recharge des voitures électriques quand le bâtiment produit plus d’énergie qu’il n’en consomme », précise Gilles Normand, Directeur Véhicule Electrique au sein du Groupe Renault, prenant l’exemple d’une école qui n’utilise pas l’énergie produite par les panneaux solaires en période de vacances ou durant le week-end.

Batteries stationnaires

Outre son dispositif libre-service, Renault fournira également au principal village-vacances de l’île des batteries de seconde vie issues de sa première génération de voitures électriques.

Objectif : stocker l’électricité produite par les panneaux solaires durant la journée avant de la restituer le soir. Pour le village, il s’agit principalement de réchauffer les bungalows des vacanciers durant la nuit. Un dispositif économique qui devrait permettre au village d’étendre sa période d’ouverture, jusqu’ici limitée par les coûts liés au fonctionnement du chauffage central.

Renault déploie son écosystème électrique à Belle-Ile en Mer
4.8 (96%) 5 votes