Le projet Save

Le projet Seine Aval Véhicule Électrique va déployer une centaine de véhicules électriques et plus de 200 points de charge pour une expérimentation à grande échelle. L’inauguration a eu lieu aujourd’hui.

Le projet SAVE est porté par l’Alliance Renault-Nissan et EDF, appuyés par la Région Ile de France, le Conseil Général des Yvelines et l’EPAMSA (l’Établissement Public d’Aménagement du Mantois Seine Aval), en collaboration avec Schneider Electric et Total. Le budget du projet est significatif puisqu’il est doté de 23 millions d’euros.

Publicité


Ces différents acteurs vont étudier les usages du véhicule électrique, les services dédiés, les comportements des utilisateurs face à la charge des voitures, et les business models qui peuvent s’y rattacher.

Voici en détail ce qu’apporte chaque partenaire :

  • L’Alliance Renault-Nissan fournit les véhicules électriques, pilote l’expérimentation et étudie les usages clients et les services associés ;
  • Le groupe EDF porte les offres d’infrastructure de charge auprès des clients, assure la supervision de l’ensemble des points de charge et participe au retour d’expérience ;
  • Schneider Electric fournit les infrastructures de charge (en espace privé et pour les parkings publics concédés), les systèmes de supervision technique, de collecte des informations et de gestion d’énergie des bornes et participe également au retour d’expérience ;
  • Total implantera et testera des bornes de recharge rapide en stations-service,
  • L’EPAMSA coordonne le partenariat technique et financier impliquant l’ensemble des acteurs publics et privés ;
  • L’ADEME participe financièrement via le fonds démonstrateur pour l’AMI « projet de démonstrateur en nouvelle technologie de l’énergie » et accompagnera les études bilan carbone de SAVE ;
  • Le Conseil Général des Yvelines participe au comité de pilotage et sera également utilisateur de Véhicules Électriques ;
  • La Région Ile de France est membre du comité de Pilotage.

On notera l’absence de Better Place, qui devait initialement fournir une station d’échange de batterie. Visiblement, ils ont choisi de quitter le projet…

Projet SAVE

Les heureux utilisateurs qui pourront faire partie de l’expérimentation seront des particuliers, des collectivités et des professionnels de métiers et d’usages différents. Ils seront sollicités pour faire remonter leur retour d’expérience aux porteurs du projet. Les voitures qui mises à leur disposition par l’Alliance Renault-Nissan seront des Renault Kangoo ZE, Renault Fluence ZE et Nissan LEAF.

La phase opérationnelle de SAVE va durer jusqu’en juin 2012, date à laquelle on peut imaginer que les partenaires rendront une partie de leur étude publique. Même si c’est un peu étonnant de faire une telle expérimentation aussi tardivement, alors que les véhicules de l’Alliance sont déjà finalisés et seront commercialisés d’ici quelques mois…

Publicité