L'Aptera

L'Aptera, qui ne sera finalement jamais produite.

En 2012, plusieurs grands constructeurs vont venir rejoindre Mitsubishi, Nissan, Renault et GM sur le marché de la voiture électrique. Les petits constructeurs ont-ils encore une chance ? Si Tesla et Fisker semblent sur la bonne voie, deux autres sont déjà tombés : Think et Aptera. Et les autres ont bien de la peine…

Aptera, qui avait conçu un véhicule très original, un trois-roue appelé Aptera 2, a finalement renoncé il y a quelques semaines, et a rendu les acomptes versés par ses premiers clients. La firme californienne a longtemps espéré recevoir un prêt du gouvernement fédéral pour lancer la production, mais sans succès. Elle aura dépensé plus de $30 millions provenant de divers investisseurs, dont Google.

Pour Think, on a peu de nouvelles depuis la mise en faillite de la compagnie. Elle a été reprise par le russe Boris Zingarevich, qui a également pris le contrôle des batteries Ener1. Des deux cotés de l’Atlantique, on essaie de liquider le stock des voitures invendues, et Zingarevich parle de ré-introduire une version améliorée en 2012. Mais il faut être bien optimiste pour y croire.

La Think City

La Think City, dont l'avenir est incertain.

Même pour Tesla et Fisker, la situation n’est pas aussi simple. Tesla a terminé la production de la Roadster, puisque Lotus ne fabrique plus le modèle qui lui servait de base. La firme conserve cependant la confiance des investisseurs, et son action s’est stabilisée à environ $30 (contre $17 lors de son introduction en bourse). Les investisseurs font remarquer que les accords avec Toyota et Daimler lui garantissent des revenus en attendant la sortie dans quelques mois du Model S. Mais Tesla n’a pas droit à l’erreur, et une introduction retardée ou ratée de ce nouveau modèle ferait vite chuter l’action Tesla et remettrait en cause le développement du constructeur de Silicon Valley.

Car Fisker a un début de commercialisation de la Karma très laborieux. Après plusieurs reports de la date d’introduction, et plusieurs augmentations de prix qui l’ont fait passer de $80 000 à $102 000 pour la version la moins chère, la production de la Karma connait toujours de gros problèmes.

En septembre, Fisker annonçait une production de 3 000 véhicules en 2011. Mais pour l’instant que 225 ont été livrés aux concessionnaires, et il semblerait que la production ne dépassera pas 1500 cette année. Autre problème, les batteries A123 des premiers modèles ont besoin d’être revues à cause d’un problème d’étanchéité de son système de refroidissement. Pour 2012, Fisker annonce une production de 15 000 Karmas, mais curieusement le fabricant de batteries A123, un de ses principaux investisseurs, ne prévoit la fourniture que de 7500 batteries. La confiance règne… Les investisseurs ont déjà mis plus de $766 millions dans Fisker, et la firme est entrain de lever $300 millions supplémentaires.

La Coda Sedan

La Coda Sedan, dont le lancement a été reporté à plusieurs reprises.

Une autre firme californienne, Coda, qui a repoussé l’introduction de son modèle plusieurs fois, a récemment ouvert son premier store à Los Angeles, où il est possible d’essayer un prototype. Coda a également passé un accord avec GE qui fournira ses chargeurs Wattstations aux clients potentiels. Et décision surprenante, Coda a décidé de diminuer son prix de $5000, pour le ramener au même niveau que la Ford Focus Electric, à $39 900. Ce qui, sur le papier au moins, la rend très concurrentielle, vu son autonomie de 245 km avec sa batterie de 36 kWh. Mais encore faut-il qu’elle soit enfin commercialisée, ce qui est maintenant prévu pour « le début de 2012 ». Les investisseurs ont déjà mis plus de $300 millions dans le projet Coda.

Comme Coda, la firme Wheego essaie de commercialiser une voiture électrique basée sur une voiture chinoise. Les premiers modèles ont été immatriculés en avril dernier, mais la firme connaît des problèmes financiers et techniques, et n’aurait vendu que quelques dizaines de véhicules, alors qu’elle prévoyait une production annuelle de 60 000 unités. Bref, les problèmes de Wheego ressemblent beaucoup à ceux qu’a connu Think avant sa faillite.

Le Cherokee Electrique

D’autres constructeurs essaient d’électrifier des modèles américains. La firme Amp, qui a un contrat pour fournir 1000 véhicules électriques à l’Islande, vient d’annoncer qu’elle présentera une Jeep Grand Cherokee au prochain salon de Detroit. Equipée d’une batterie lithium de 37,6 kWh qui lui assure une autonomie de 150 km, elle devrait coûter environ $60 000. Ce qui la met en concurrence directe avec la Tesla Model S, qui elle offre une autonomie au moins double…

Via Motors, de son côté, présentera au salon de Detroit plusieurs modèles de 4X4 de GM équipés d’un système de propulsion hybride rechargeable permettant une propulsion électrique sur 60 km avant que le moteur essence actionne un générateur. La firme a le soutien actif de Bob Lutz, un des pères de la Chevrolet Volt, et prévoit une production annuelle de 20 000 unités. Mais Via Motors n’a levé qu’environ $10 millions au près d’investisseurs, ce qui rend le projet plus que douteux.

En conclusion, on peut dire que les petits constructeurs de voitures électriques, malgré tous leurs efforts, ont beaucoup de peine à developper des projets rentables. Et avec l’arrivée des modèles électriques des grands constructeurs, même sur des secteur créneau comme les mini citadines, on peut craindre pour le futur des petits constructeurs. Hélas pour Mia, il serait surprenant que la firme franco/allemande réussisse là où beaucoup d’autres ont échoué. Pour l’instant, seul Tesla et peut-être Fisker semblent avoir une chance…

Notez cet article