Électrique ou thermique, Renault renouvelle ses citadines à succès. Après avoir lancé la Clio V, la marque s’apprête à commercialiser la nouvelle ZOE. Mais à l’achat comme à l’utilisation, laquelle est la moins chère ? Automobile-Propre fait le point.

En quête d’une compacte neuve de la marque au losange, vous hésitez entre essence, diesel et électrique ? Ce comparatif est pour vous. Depuis avril 2019, Renault commercialise la cinquième génération de la Clio, disponible dans une large panoplie de motorisations thermiques. Il y a quelques semaines, le constructeur a également dévoilé la nouvelle Renault Zoé. La citadine électrique sortie en 2013 a été totalement renouvelée, de l’esthétique aux performances techniques. Cette mise à jour lui permet d’avoir de beaux arguments pour concurrencer ses équivalents essence ou diesel.



Choix de motorisations

La nouvelle Zoé est proposée en deux motorisations électriques : R135 et R110. La première offre une puissance de 135 ch pour 245 Nm de couple. La seconde développe 108 ch et 225 Nm de couple. Un choix beaucoup moins fourni que sur la Clio V, qui propose des blocs essence de 65, 75, 100 et 130 ch ainsi que des blocs diesel de 85 et 115 ch. La consommation moyenne n’étant pas intimement liée à la puissance du moteur à bord des voitures électriques, proposer une très large gamme de motorisations sur la Zoé n’était pas forcement pertinent.

Le moteur électrique Renault R110.

Mêmes finitions

Les finitions sont presque identiques entre les deux modèles, de l’entrée de gamme « Life » au haut-de-gamme « Intens » en passant par l’intermédiaire « Zen ». Si la Clio V propose en sus une déclinaison « Initiale Paris » et « R.S Line », la Zoé offre une édition spéciale « Edition One ». La version la moins chère de la Clio V démarre à 14.100 euros, en finition « Life » équipée du moteur essence de 65 ch. Imbattable face à la nouvelle Zoé, qui débute à 26.000 euros batterie incluse et bonus écologique déduit, dans la même finition d’entrée de gamme et dotée du moteur R110.

Un écart de 11.900 euros qui s’estompe légèrement sur les finitions supérieures. En passant à la version de milieu de gamme « Zen », la différence est de 10.200 euros avec la Clio V essence 100 ch et « seulement » 7400 euros avec la motorisation diesel 115 ch. Sans surprise, l’électrique reste donc toujours plus cher à l’achat qu’une thermique à finition et puissance égale. Même en optant pour la location de batterie, la nouvelle Zoé demeure plus coûteuse. En s’acquittant de ce loyer mensuel situé entre 74 à 124 euros selon le kilométrage, l’écart devient cependant un peu plus acceptable.

La nouvelle Zoé « Life » R110 passe par exemple à 17.900 euros bonus écologique déduit et affiche une différence de 3800 euros avec la Clio V de finition identique essence 65 ch. Autre possibilité pour diminuer l’écart de prix : bénéficier d’une prime à l’achat locale et d’une prime à la conversion, cumulables avec le bonus gouvernemental de 6000 euros. Certaines collectivités locales proposent en effet une remise supplémentaire comme dans les Bouches-du-Rhône, où le montant atteint 5000 euros.

De plus, si vos revenus sont modestes et disposez d’une voiture diesel datant d’avant 2001 ou essence d’avant 1997, vous pouvez l’envoyer à la casse pour bénéficier d’une prime supplémentaire de 2500 euros. En cumulant l’intégralité de ces aides, la nouvelle Zoé « Life » R110 batterie incluse chute à seulement 18.500 euros et même 10.400 euros en location de batterie. Une vraie affaire qui n’est hélas accessible qu’à un faible nombre de personnes.

Location longue durée abordable

Si l’achat ne vous semble pas intéressant, il reste la location longue durée. L’effort financier est bien plus acceptable via cette formule, tout particulièrement avec l’offre de lancement proposée par Renault. La nouvelle Zoé est en effet offerte à 169 euros par mois en LLD batterie incluse et sans condition de reprise (37 mois et 7500 km par an, premier loyer de 2000 euros bonus déduit). A comparer avec la Clio V essence 100 ch qui est proposée à 129 € par mois, sans condition de reprise (49 mois et 10.000 km par an, premier loyer de 2800 euros). Un surcoût de 40 euros largement compensé par les faibles coûts d’utilisation de la nouvelle Zoé.

Faible coût à l’utilisation

Car s’il semble vain de tenter de réduire le prix de la nouvelle Zoé à celui de la Clio V, le match se joue aussi sur les coûts d’utilisation. A ce niveau, la citadine électrique se démarque nettement. Au-delà de l’aspect environnemental, la nouvelle Zoé est bien moins chère à l’emploi que la Clio V.

Alors qu’un passage à la station dépasse les 60 euros en moyenne sur les versions diesel comme essence de la Clio, la Zoé se recharge entièrement chez soi pour moins de 8 euros. Il est possible de réduire ce coût en souscrivant à une offre dédiée aux voitures électriques proposée par certains fournisseurs d’énergie. La facture s’allège davantage si l’on charge pendant les heures creuses. Si vous êtes équipés de panneaux solaires, elle peut même passer à zéro.



Le port de recharge Combo de la nouvelle Zoé.

L’électricité moins chère

Le coût énergétique au kilomètre est donc largement en faveur de la nouvelle Zoé : 0,02 euros / km (si rechargée à domicile au tarif base réglementé). La Clio V diesel affiche 0,05 euros / km et la version essence 0,07 euros / km, sur la base du prix moyen du carburant au 05/10/2019. Un coût probablement plus élevé en réalité, les consommations moyennes homologuées étant très optimistes et éloignées des conditions de conduites authentiques. Un écart plus marqué sur les véhicules thermiques que sur l’électrique, un grand nombre d’automobilistes ne choisissant pas toujours les rapports optimaux sur les boites manuelles.

L’avantage se mesure aussi au temps gagné à ne pas passer à la station essence. A condition bien sur de disposer d’une solution de recharge à domicile, au travail ou sur le lieu de stationnement habituel du véhicule. En cas de recharge quotidienne sur une borne publique, le prix éventuellement facturé peut toutefois faire exploser le coût au kilomètre de la nouvelle Zoé.

Presque aucun coût d’entretien

La citadine électrique, comme tous les véhicules électriques, jouit aussi d’un entretien bien plus simple et donc moins cher qu’une voiture thermique. Elle ne nécessite aucune vidange, aucun remplacement de bougies, aucune purge de liquide de refroidissement, aucun changement du kit de distribution ni de quelconque filtre à huile ou carburant. Grâce au « mode B » intégré pour la première fois sur la nouvelle Zoé, le freinage régénératif est renforcé et diminue sensiblement l’usure des plaquettes de frein. Nombreux sont les utilisateurs de voitures électriques qui rapportent n’avoir jamais remplacé leurs plaquettes malgré plusieurs centaines de milliers de kilomètre parcourus.

En se basant sur ces retours, on peut estimer que les plaquettes de frein de la nouvelle Zoé ne nécessiteront pas d’être changées tous les 30.000 km comme recommandé sur les voitures thermiques. L’intervention est assez coûteuse, environ 80 euros par plaquette. Espacer cette dépense est donc un très bon point pour la compacte électrique. La batterie, garantie 8 ans ou 160.000 km en achat intégral et aussi longtemps que le contrat si elle est louée, ne demande pas d’entretien particulier. Une révision annuelle est cependant recommandée pour s’assurer du bon fonctionnement de l’ensemble du véhicule, au même titre qu’une voiture thermique.

L’ensemble moteur et batterie de la nouvelle Zoé.

Assurance moins chère

Enfin, les frais d’assurance sont souvent inférieurs sur une électrique. Nous avons effectué plusieurs simulations sur des comparateurs d’assurance en ligne et tous ont affiché un tarif légèrement moins élevé pour la nouvelle Zoé que pour la Clio V, quelle que soit sa motorisation. Si l’assureur propose une offre spécifique aux voitures électriques, le forfait peut même significativement baisser.

Pour obtenir une nouvelle Zoé à bas prix, il vous reste à négocier en concession. Selon les objectifs et politiques internes du moment, il n’est pas impossible qu’une belle remise commerciale vous soit accordée.

Tableau comparatif

Nouvelle Renault Zoé

Zen – R110

Renault Clio V

Zen – BLUE DCI 115

Renault Clio V

Zen – TCE 100

Prix

28.000 €*

20.600 €

17.800 €

Énergie

Électricité

Diesel

Essence

Puissance

108 ch

115 ch

100 ch

Couple

225 Nm

260 Nm

160 Nm

Vitesse max.

135 km/h

197 km/h

187 km/h

0 à 100 km/h

11,4 s

9,9 s

11,8 s

Consommation (Cycle mixte)

13,3 kWh / 100 km

3,6 L / 100 km

4,4 L / 100 km

Dimensions

(l x L x H)

4,08 x 1,73 x 1,56 m

4,05 x 1,79 x 1,44 m

4,05 x 1,79 x 1,44 m

Volume coffre

425 L

366 L

391 L

Poids à vide

1502 kg

1277 kg

1178 kg

Émissions CO2

0 g / km

95 g / km

100 g / km

Énergie embarquée

52 kWh

42 L

42 L

Autonomie

(Cycle mixte)

390 km

1166 km

954 km

Coût d’un plein (prix moyen au 05/10/19)

7,90 €

(tarif base réglementé)

61,11 €

64,09 €

Coût par km

0,020 €

0,052 €

0,067 €

Coût entretien sur 6 ans *²

320 €

1 235 €

1 235 €

Coût assurance annuelle *³

294 €

320 €

295 €

* en achat batterie + bonus écologique de 6000 € déduit.

*² estimation sur la base de 10.000 km/an : une vidange annuelle avec changement de filtre (60 €) + 4 plaquettes de freins changées tous les 30.000 km / 60.000 km pour la Zoé (80 €/plaquette) + un remplacement de filtre à carburant tous les 20.000 km (30 €) + une purge de liquide de refroidissement (65 €) + un remplacement de bougies (80 €), hors pneumatiques et révisions obligatoires.

*³ simulation d’assurance purement indicative effectuée sur un comparateur en ligne selon le profil suivant : tous risques, conducteur masculin né en 1980, permis obtenu en 1998, célibataire, salarié, aucun antécédent, 10.000 km/an privé + travail, résidant et travaillant sur Bordeaux, véhicule acquis comptant et stationné dans un box privé.