Nio veut attaquer l’Europe avec une voiture électrique à grande autonomie


Publicité

Pour s’imposer sur le marché des voitures électriques, le constructeur chinois Nio travaille avec soin la question de l’autonomie. Si sa formule d’échange des batteries semble réussir en Chine, pour l’Europe son atout principal pourrait bien résider dans une nouvelle batterie autorisant 900 kilomètres environ après recharge complète.

Forte progression des ventes en Chine

Ceux qui avaient prédit la disparition de Nio mi-2019, notamment après l’imposant rappel des modèles déjà vendus en raison d’un risque d’incendie des batteries, se sont trompés. La marque ne s’est jamais aussi bien portée.

Avec 31 430 SUV électriques ES8, ES6 et EC6 écoulés depuis le début de l’année, Nio a plus que doublé ses ventes (+111,4 %) par rapport à la même période de l’exercice 2019.

Une tendance confirmée le mois dernier, avec 5 055 voitures à batterie de traction délivrées : 2 695 ES6 (SUV électrique 5 places) + 1 477 ES8 (SUV 6-7 places) + 883 EC6 (SUV coupé 5 places). Au 31 octobre 2020, Nio a lancé sur les routes depuis sa création 63 343 voitures particulières électriques.

De quoi acquérir une certaine notoriété sur son territoire et quelques lettres de noblesse pour se répandre en dehors des frontières, et en particulier en Europe.

En Europe en 2021 ?

En mai 2019, Lihong Qin, président de Nio, disait faire « une priorité absolue » de son introduction en Europe. Il n’envisageait sérieusement le scénario qu’à partir de 2025.

Mais en plein cœur de l’été, ce programme cédait déjà la place à une arrivée au second semestre 2021. Histoire de ne pas se laisser distancer par la concurrence chinoise déjà sur place ou en passe de l’être, comme Aiways, BYD, Byton, Xpeng, et MG (filiale de SAIC Motor).

Le média Gasgoo, spécialisé en informations sur l’automobile, semble avoir recueilli quelques confidences sur le sujet. Sous 2 ans, Nio espère vendre à l’année un volume de 7 000 SUV électriques composé de ses best-sellers ES6 et ES8. Cette feuille de route porterait le nom évocateur de « Marco Polo ».

Lancement à Copenhague ?

C’est dans la ville danoise de Copenhague que Nio s’établirait en premier. Et ce, afin de profiter du programme gouvernemental interdisant dès 2023 la vente des voitures neuves essence et diesel. Le planning officiel prévoit aussi d’atteindre à cette échéance un parc roulant d’au moins le million de véhicules électriques. Le Danemark aurait également été choisi pour son développement portuaire qui facile les importations.

Le constructeur chinois a commencé à mobiliser ses troupes pour un déploiement européen qui touche en priorité les pays les plus actifs du continent sur la mobilité électrique. On peut dès lors imaginer que la Suède, la Norvège, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France figurent déjà parmi les territoires cibles.

Quels services proposerait alors Nio ? A priori la possibilité de louer la batterie à un tarif forfaitaire sans contraintes kilométriques à respecter, une brigade itinérante de recharge, etc. L’échange de batteries ne sera très vraisemblablement pas mis en place au départ. À l’été dernier, 500 000 swaps avaient déjà été réalisés en Chine.

Batterie 150 kWh

Les actuels SUV électriques commercialisés par le constructeur chinois reçoivent des batteries de 70 ou 84 kWh de capacité énergétique. Un nouveau modèle de packs (100 kWh) arrive fin novembre et permettrait d’obtenir pas loin de 600 kilomètres d’autonomie avec le SUV coupé électrique EC6.

Le média chinois CnTechPost rapporte une déclaration du fondateur de Nio, William Li Bin, lancée à un club d’utilisateurs, selon laquelle une batterie 150 kWh, capable de doter de 900 km d’autonomie les SUV électriques maison, est en cours de développement.

En doublant son rayon d’action, le ES6 qui en serait équipé deviendrait alors la première voiture électrique capable de rivaliser véritablement avec les modèles thermiques équivalents, y compris les hybrides japonais, en fréquence d’arrêt pour le ravitaillement en énergie. Ce serait encore plus vrai avec l’échange des batteries en 3 minutes déjà opérationnel chez Nio.

Chimie des cellules, densité énergétique, coût de production, etc. : William Li Bin réserve sans doute ces informations pour le Nio Day programmé le 9 janvier 2021. Cet événement donnera une occasion de préciser les détails de l’arrivée en Europe du constructeur chinois.

Publicité

Sur le même sujet


Publicité
Publicité

Commentaires

Copyright © 2021 Automobile Propre - Tous droits réservés Mentions légales Site édité par Saabre