En spécialiste international de la location longue durée et gestionnaire de flottes qui s’oriente vers la mobilité durable, LeasePlan a mené une enquête dans 22 pays pour évaluer leur niveau de préparation et d’ouverture aux véhicules électriques (y compris les modèles à pile hydrogène et ceux à prolongateur d’autonomie) et hybrides rechargeables.

Critères d’analyses

Quatre critères ont été notés : la maturité des marchés des véhicules électriques et hybrides rechargeables, la maturité des infrastructures de ravitaillement, les incitations gouvernementales, et l’expérience de LeasePlan dans chacun des pays retenus (Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Suède et Suisse).

Ex æquo avec la Suisse

On pourrait s’attendre à mieux que la 12e place, ex aequo avec la Suisse, obtenue par la France, qui totalise un total de 22 points (notation sur 38 points), contre, aux extrémités, 34 points pour la Norvège et 9 pour la Pologne. A la suite du pays Scandinave tout juste cité, on trouve les Pays-Bas (33 points), la Suède (29), l’Autriche (28) et la Finlande (26). Avant la Pologne, en bas du classement : Roumanie (12 points) ex æquo avec la Slovaquie, République tchèque (11), et Grèce (10). Selon LeasePlan, notre pays ne se distingue pas souvent par sa maturité à développer sur son territoire les véhicules électriques et les hybrides rechargeables.

Maturité des marchés

Avec 31.113 véhicules électriques et hybrides rechargeables nouvellement immatriculés en 2018, pour une population de 67,2 millions d’habitants, le taux de pénétration de ces engins en France est de 0,463 pour 1.000 habitants. Pour comparaison, ce ratio est de 9,8 pour la Norvège, 1,9 pour la Suède et 1 pour les Pays-Bas et le Luxembourg. Notre pays reçoit la note de 3 sur 5 à ce sujet, et la 13e place. Les nouvelles immatriculations de véhicules branchés ont représenté en France, l’année dernière, 1,95% des voitures particulières (Contre 52,78% pour la Norvège, 7,6% pour la Suède, 5,16% pour la Finlande et 5,1% pour les Pays-Bas). Ce qui vaut à notre pays d’être ici à la 11e place, et de recevoir une note de 2 sur 5. Concernant la part des modèles 100% électriques sur les véhicules rechargeables : 2 points sur 2 pour l’Hexagone grâce à un pourcentage de 65% (4e place).

Maturité des infrastructures de ravitaillement

On trouve en France 0,51 point de charge public pour 1.000 habitants, soit 34.558 PDC au total dans l’espace public sur le territoire. D’où une 8e place et 2 points sur 5. En plus des habituels pays cités en tête, la Suisse, la Belgique et le Luxembourg font mieux que le nôtre. Selon les calculs de LeasePlan, le nombre de stations de recharge représente chez nous 1,11% des véhicules électriques en circulation. L’Autriche, l’Italie et la République tchèque sont au-dessus. Deux points sur 2 tout de même, ici, pour la France, et la 8e place à nouveau. Les chiffres sont impitoyables concernant la recharge rapide (supérieure à 22 kW) : 17e place sur 22 ! Et une note de 1 point sur 3, pour seulement 6,4% de points de recharge rapide (1.053 PDC). Un mauvais score qui accrédite les nombreux commentaires négatifs en ce sens prononcés en particulier par les électromobiliens et nombre d’acteurs du développement de la mobilité branchée.

Incitations gouvernementales

On pourrait s’attendre à ce que la France se distingue positivement au sujet des incitations gouvernementales en faveur de la mobilité électrique. Oui et non ! Oui, avec 4 points sur 5 pour les aides à l’achat, les frais de carte grise, et les dispositifs spécifiques à destination des entreprises. Seuls l’Allemagne, l’Autriche, la Hongrie et le Royaume-Uni disposeraient d’un niveau équivalent d’aides. En revanche, l’absence d’une réduction de TVA vaut à la France un beau 0 (sur 3) qui vient modérer le précédent résultat. Peu de pays dans la même situation : République tchèque, Danemark et Italie.

Expérience de LeasePlan

Mêmes résultats en demi-teinte pour l’expérience tirée du terrain par LeasePlan. Le maximum, 5 points sur 5, attribué pour la possibilité de mettre en œuvre en France les solutions de recharge (domicile, lieu de travail, badge d’accès, facturation) préconisées et/ou développées par le spécialiste international de la LLD. Un excellent niveau, partagé par la Belgique, le Danemark, les Pays-Bas, la Norvège, le Portugal, l’Espagne et le Royaume-Uni. La note tombe cependant à 1 sur 3 concernant le volume de VE dans les commandes reçues par LeasePlan. A ce sujet, l’organisme rappelle que « 50% des véhicules en circulation sont immatriculés auprès d’organisations professionnelles ». Ce qui lui fait souligner que « les entreprises jouent donc un rôle primordial dans la transition vers la mobilité durable ».

Source : Résultats de l’enquête LeasePlan

Mobilité électrique : La France à la traîne selon une étude LeasePlan
4.4 (88.24%) 17 votes