Capable d’équiper jusqu’à 100.000 voitures électriques par an, cette nouvelle usine européenne devrait notamment servir aux véhicules de l’Alliance Renault-Nissan.  

Alors que l’Europe entame à peine les discussions pour son futur « Airbus de la batterie », les fournisseurs européens sont à pied d’œuvre pour investir le continent européen. A Wroclaw, en Pologne, la future installation de LG Chem devrait être en mesure de produire jusqu’à 100.000 batteries pour véhicules électriques chaque année, soit environ 10 % de la capacité de la Gigafactory Tesla. Elle emploiera à terme 2.500 personnes et disposera de son propre site de R&D.



Côté fabrication, cette usine européenne devrait notamment produire les nouvelles cellules NCM 811 dont l’industrialisation est prévue à partir de l’an prochain dans les différents sites du groupe.

Pour LG, ce futur site européen devrait augmenter de 50 % ses capacités de production mondiales. A l’international, LG possède trois autres sites dédiés aux batteries répartis entre la Corée du Sud (Ochang), les Etats-Unis (Holland) et la Chine (Nanjing).

Nouveaux partenaires

Pour le fournisseur coréen, cette future implantation européenne vise à assoir sa position en Europe et à mieux desservir ses clients sur le continent. Si LG Chem n’a pas souhaité mentionner les noms de ses partenaires européens, la liste n’est pas difficile à trouver. Alors qu’il travaille déjà avec Renault pour la Zoé, LG Chem devrait selon toute vraisemblance étendre son partenariat à Nissan.

En train d’abandonner AESC, sa joint-venture fondée avec NEC, pour se concentrer sur des batteries sourcées à l’externe, le constructeur nippon pourrait faire appel à la firme coréenne pour équiper sa future Nissan Leaf 60 kWh, attendue courant 2019. Alors que le site européen de LG Chem ouvrira l’an prochain, le calendrier semble correspondre…

Parmi les autres partenaires de l’usine devrait également figurer PSA. Début mars, le groupe français annonçait avoir sélectionné la marque coréenne pour équiper sa future DS7 Crossback hybride rechargeable, prévue au printemps 2019. Opel Grandland PHEV, Peugeot 3008 PHEV etc… le partenariat s’étendra à tous les modèles du groupe issus de la plateforme EMP2…