La cellule de batterie développée par QuantumScape.

Établie depuis dix ans aux États-Unis, la société QuantumScape prépare une technologie de batterie révolutionnaire. Elle permettra des recharges extrêmement rapides, davantage de fiabilité et une plus longue durée de vie. Un projet solide, qui a reçu les éloges d’un co-fondateur de Tesla et décroché un partenariat avec Volkswagen.

La batterie ultra fiable qui se recharge en 15 minutes, tout le monde en rêve, certains la promettent, mais seule une petite poignée d’industriels parviendront réellement à la commercialiser. QuantumScape est bien parti pour être l’un d’eux. La société californienne a été créée en 2010 et vise à mettre sur le marché une batterie pour voitures électriques dotées de performances remarquables. Contrairement aux accumulateurs lithium-ion traditionnels à électrolyte liquide, le modèle de QuantumScape est une batterie solide à semi-conducteurs. De nombreuses sociétés recherchent actuellement la meilleure « recette », sans toujours communiquer sur leurs avancées.

Le séparateur en céramique.

15 minutes pour récupérer 80 % d’énergie

À l’inverse, QuantumScape vient de dévoiler quelques données prometteuses. La variante de batterie solide qu’elle développe se base sur des séparateurs en céramique flexibles. Avec d’autres ingrédients, ce matériau devrait autoriser des performances particulièrement intéressantes. Le premier test révélé publiquement par la marque montre ainsi une courbe de charge décoiffante : la cellule prototype est passée de 0 à 80 % en seulement 15 minutes.



La société annonce un ratio de charge rapide de « 4C », ce qui signifie par exemple qu’une batterie de 50 kWh pourra accepter jusqu’à 200 kW de puissance et 400 kW pour un modèle de 100 kWh. Pour comparer, les accumulateurs actuels sont limités à un ratio d’environ 2C et 3C pour les modèles équipant les véhicules les plus prestigieux (Tesla, Porsche Taycan).

La durée de vie « en bonne santé » de la batterie QuantumScape est estimée à plus de 800 cycles, seuil au-delà duquel la capacité devient inférieure à 80 %. Cela correspondrait à un kilométrage de 240 000 miles (386 242 km) selon la société. Une longévité inatteignable pour les technologies de batteries actuelles. La plupart des voitures électriques fortement kilométrées ont ainsi connu un ou plusieurs remplacements de leur pack.

Capture d’écran de la web-conférence de QuantumScape.

Future batterie Volkswagen ?

Si la start-up californienne n’a pas publié de données détaillées sur la densité énergétique de son modèle, elle annonce un « potentiel d’amélioration » de 50 à 100 % par rapport aux technologies d’aujourd’hui. Sa batterie atteindrait ainsi une densité de 350 à 500 Wh/kg, toujours loin des très théoriques 1 000 Wh/kg annoncés par son concurrent Innolith, mais largement mieux que les 150 à 300 Wh/kg actuels.

Ce premier portrait de la batterie QuantumScape a séduit plusieurs spécialistes comme le co-fondateur et ex-ingénieur de Tesla J.B. Straubel. Il s’agit d’une « percée majeure » pour l’expert des piles automobiles, qui salue les défis technologiques que la société est parvenue à relever. Reste à réussir la mise en production à grande échelle. C’est plutôt bien parti puisque QuantumScape a décroché un partenariat avec Volkswagen pour fournir 20 GWh de batteries d’ici 2024-2025. L’entreprise cotée à Wall Street dispose d’une généreuse enveloppe de 1,5 milliard de dollars pour y arriver.