Révélé au concours d’Elegance de Pebble Beach, le concept incarne les ambitions de la marque premium de Nissan dans le domaine de l’électrification.

Inscrit dans la lignée du Prototype 9, un concept 100 % électrique révélé l’an dernier embarquant la motorisation de la nouvelle Leaf, et du concept Q Inspiration, présenté en début d’année à Détroit, le Prototype 10 est le premier modèle conçu sous l’égide de Karim Habib, le nouveau directeur du design de la nippone.



Version futuriste des anciens speedsters californiens, le Prototype 10 laisse entrevoir les futures évolutions de l’identité visuelle des modèles de la marque mais aussi les orientations à venir sur le plan technologique.

S’il n’a pas vocation à être commercialisé, le concept donne plusieurs pistes quant aux caractéristiques spécifiques que pourraient proposer les futurs modèles électriques de la marque. Par exemple au niveau de la carrosserie. Celle-ci intègre des gaines et des évents qui pourraient par exemple améliorer le refroidissement d’un bloc-batterie ou d’un moteur électrique.

« L’électrification offre de nouvelles opportunités en matière de design et d’agencement de nos véhicules. En utilisant des batteries et des moteurs électriques, ou des moteurs essence de plus petite taille, nous ne sommes pas confrontés aux mêmes restrictions physiques. Le Prototype 10 nous a permis d’aborder la question de l’intégration d’un groupe motopropulseur électrifié dans une carrosserie élancée, légère et audacieuse. Il nous a incités à repenser l’agencement fondamental du véhicule » a précisé Karim Habib, le directeur du design d’Infiniti.

Vers des plateformes modulaires

Si le communiqué Infiniti n’est pas vraiment clair sur la motorisation qui anime le concept, le constructeur évoque l’apparition de nouvelles plateformes modulaires. Celles-ci doivent permettre d’intégrer plusieurs groupes motopropulseurs sur un seul et même véhicule. Du 100 % électrique mais aussi de l’hybride grâce au système e-Power, solution déjà proposée par Nissan au Japon à bord de la petite Note et du monospace Serena. Une électrification qui sera également déclinée en version quatre roues motrices (e-AWD) et qui devrait à terme équiper tous les modèles de la gamme, du SUV à la berline en passant par les voitures de sport.

Relativement peu connue en France, où elle n’a immatriculé que 486 voitures sur les sept premiers mois de l’année, Infiniti promet que l’intégralité de ses nouveaux modèles seront des véhicules 100 % électriques ou dotés du système e-Power à compter de 2021.