Renault ZOE 2016

Avec 2736 immatriculations et une part de marché limitée à 1,41 % des ventes de véhicules neufs, la voiture électrique a réalisé au mois de mai son plus mauvais score de l’année.

Si certains médias ont comparé les résultats à ceux réalisés il y a un an, annonçant une progression de 36 % par rapport au mois de mai 2018, ce mois de mai 2019 aura été tout sauf bon pour la voiture électrique. Avec une part de marché de 1,41 %, le segment retombe à son plus bas niveau depuis le mois d’août 2018. Pas forcément de quoi se réjouir.

Si on regarde les chiffres de plus près, plusieurs facteurs peuvent expliquer ces résultats. Il y a évidemment les nombreux ponts, jamais très favorables aux ventes, mais c’est surtout le sérieux recul de certains modèles. Si la Renault ZOE parvient à maintenir un cap à 1331 exemplaires malgré l’approche de la nouvelle version et que la Model 3 reprend quelques couleurs en repassant au dessus des 300 unités écoulées, la Nissan Leaf dévisse fortement. Avec seulement 172 unités écoulées en mai, soit deux fois moins que le mois précédent (375), la berline nippone n’avait pas enregistré de si mauvais résultats depuis… janvier 2018. Une date à laquelle se déroulait le chassé-croisé entre la nouvelle et l’ancienne version. Une baisse qui peut être expliquée par l’arrivée de la version 62 kWh – dont les livraisons débuteront cet été – mais aussi par la sérieuse concurrence des modèles coréens. Ces derniers n’ont d’ailleurs pas particulièrement brillé en mai. De 239 exemplaires en avril, le e-Niro est passé à 152 en mai. Idem pour le Kona électrique (141 VS 161).

Hybride rechargeable : l’Outlander en tête

Avec un total de 1306 unités écoulées, soit 0,67 % du marché, l’hybride rechargeable réalise en mai le même résultat qu’au mois d’avril (1307 et 0,69 %).

Pour le second mois consécutif, la première place du segment revient au Mitsubishi Outlander PHEV. Avec 223 exemplaires écoulés, le SUV nippon devance la Range Rover et la Mini Countryman PHEV qui clôturent le mois avec respectivement 162 et 156 immatriculations.

Utilitaires : 1,54 % des ventes pour l’électrique

Représentant 1,54 % des ventes du segment des VUL, l’utilitaire électrique reste stable. En tête, le Renault Kangoo ZE s’accapare près de la moitié des ventes avec 297 immatriculations tandis que la ZOE et le Nissan e-NV200 complètent le podium avec respectivement 78 et 63 exemplaires écoulés.

Immatriculations : mauvais mois de mai pour la voiture électrique
3.5 (69.52%) 21 vote[s]