La Volvo C30 electric

La C30 Electric est une voiture électrique qui a permis à Volvo de tester la voie du zéro émission. J’ai eu le plaisir d’en prendre le volant du côté de Lorient à l’occasion de la Volvo Ocean Race.

Ces dernières années Volvo a démontré un véritable intérêt pour les technologies électriques et hybrides rechargeables. La C30 électrique est le fruit d’un essai autour de la motorisation 100% électrique mais elle ne sera malheureusement pas produite en série, ce qui enlève un peu de son intérêt. Néanmoins, l’expérience acquise lors de son développement a certainement profité à la V70 hybride rechargeable qui devrait être commercialisée d’ici la fin de l’année.

La C30 électrique a donc été produite en toute petite série sur la base d’une C30 standard. Elle embarque 300 kg de batteries (2 x 150 kg) d’une capacité totale de 24 kWh qui ont été intégrées sous le plancher et dans le « tunnel » entre les sièges arrière. La voiture n’est donc plus qu’une stricte 4 places car l’espace au sol dédié au passager arrière central est occupé par les batteries. Cette conception permet néanmoins une tenue de route intéressante avec un centre de gravité bas et un coffre dont le volume reste identique à celui de la version thermique.

Au niveau des performances, on obtient quelque chose de raisonnable sans être incroyable : une puissance équivalent à 111 ch pour un couple de 220 Nm. Le 0 à 100 km/h est abattu en 10,9 secondes pour une vitesse maximale bridée à 130 km/h. L’autonomie annoncée de la voiture est de 150 km pour un temps de charge de 8 heures sur une prise 16 A.

La recharge d'une voiture électrique

Au volant, la première chose qui surprend c’est le couple disponible au démarrage. J’y suis habitué avec ma LEAF (qui est mon point de comparaison) mais la Volvo envoie très fort au départ avant de faire sentir un peu moins de reprise à 50 km/h. À partir de 70 km/h, c’est même un peu mou, le poids des batteries n’y ait certainement pas étranger. En revanche, rien à redire sur le freinage et la tenue de route, qui sont plutôt convaincants.

La C30 électrique propose un mode Highway, dont l’intérêt me semble discutable, qui permet de désactiver le frein moteur et la récupération d’énergie. Cela est censé aider à ajuster sa vitesse sur autoroute sans pour autant subir le « freinage » dû à la récupération d’énergie. Pas hyper utile selon moi… surtout qu’en général on fait peu d’autoroute avec une voiture électrique.

En conclusion, cette Volvo C30 Electric est un premier essai intéressant de la part du constructeur suédois. Néanmoins, il y a encore un peu de travail à faire pour atteindre le niveau d’une Nissan LEAF ou même d’une ZOE (que je n’ai toutefois pas encore pu conduire). Pour cela, il convient de faire évoluer l’instrumentation de bord, l’autonomie et l’habitabilité aux places à l’arrière.

Produite à 250 exemplaires pour des tests, cette C30 Electric ne sera donc jamais commercialisée. Pourtant, il ne fait aucun doute que ce laboratoire roulant aura permis à Volvo de grimper en compétence sur la motorisation électrique et que l’on en retrouvera les fruits sur la future V70 hybride rechargeable qui arrivera en fin d’année. C’est une voiture qu’il me tarde d’essayer !

Voiture électrique Volvo