Muses

Muses se définit comme un acteur des nouvelles mobilités, des nouveaux besoins des différents acteurs, en répondant aux nouveaux enjeux écologiques. Portrait…

On ne peut pas dire que leurs modèles soient des « canons de beautés ». Leur style me fait penser à cet autre constructeur Français, Heuliez, et ils semblent s’être passé le mot : une voiture c’est avant tout un outil pour aller d’un point A à un point B, le plus économique possible, et sans « superflu ». Exit donc les belles courbes et autres détails qui nous donnent des frissons…

Publicité


Nous sommes peut-être entrain d’assister à un renouveau du style Français, « alternatif » et hyper fonctionnel…

Muses part du principe que la mobilité en ville évolue :

  • comme piétons nous sommes de plus en plus critiques face aux comportements des véhicules ;
  • comme élus nous redonnons à la Ville son rôle de « lieu de vie » pour tous ;
  • comme conducteur nous trouvons toujours trop cher l’acquisition d’un véhicule ;
  • mais tous, nous voulons nous déplacer !

« L’image sociale portée par le véhicule s’étiole ; le regard sur le véhicule en ville change (trop polluant, trop rapide). Les acteurs en charge de la Ville, de la mobilité urbaine repensent la circulation non plus autour de la voiture mais autour des services de mobilité ».

Muses apporte une nouvelle conception de la mobilité urbaine au travers d’un véhicule compact, modulaire, propre, conçu pour la ville et les différents usages urbains d’un véhicule. C’est le projet Moov’eco qui donne naissance au premier véhicule urbain MOOVILLE.

Leur objectif est de proposer un véhicule hyper fonctionnel et efficace pour les livreurs dans un premier temps, puis pour répondre aux enjeux de l’auto partage dans un second temps.

Les véhicules Mooville sont conçus autour :

  • d’une plate-forme (un châssis avec 4 roues directrices sur lesquelles 4 moteurs électrique sont intégrés) dont les caractéristiques (longueur, largueur, confort, sécurité, …) les performances (vitesse, angle de braquage,…) sont adaptées à la ville,
  • des habillages avec les aménagements intérieurs et extérieurs adaptés spécifiquement à chaque usage,
  • des innovations permettant d’apporter des services à valeur ajoutée aux usages : le chaînage des véhicules en petit train, un habillage pour transporter des palettes, des consignes ; la capacité pour un chauffeur piéton de manipuler le véhicule, une suspension variable, tant longitudinale que latérale…

L’architecture du véhicule sera innovante dans la mesure où les moteurs seront intégrés aux roues, permettant un gain de place énorme. Ainsi, dans une voiture à peine plus grande qu’une Smart, la Mooville peut accueillir jusqu’à 6 personnes !

Publicité


Publicité