Nissan Leaf Monaco

Nissan va lancer les commandes de sa voiture électrique pour la France le 4 avril, et vient d’annoncer les tarifs à l’achat et à la location. Avis aux amateurs !

C’est à l’occasion du salon Ever Monaco, dont Nissan est partenaire, que la marque a annoncé le prix de sa LEAF pour la France : 30 990 € TTC, aide gouvernementale de 5 000 € déduite.



Pour ceux, comme moi, qui considère qu’il vaut mieux louer la voiture dans un premier temps, compte tenu de l’incertitude autour de la valeur de revente, il faudra vous acquitter d’un loyer mensuel de 499 € TTC et un premier loyer de 5 000 €. À noter que dans cette offre de location avec option d’achat, les 5 000 € d’aide de l’Etat sont eux aussi déjà déduits.

Pendant la conférence de presse, à laquelle j’ai eu la chance d’assister, il y a eu pas mal de questions autour de la voiture et de son lancement. Je vais essayer de vous partager ce que j’en ai retenu.

Tout d’abord j’ai été surpris d’apprendre que le projet avait démarré il y a 5 ans chez Nissan, ce qui montre une belle anticipation de la part du constructeur. Depuis, les choses se sont accélérées, et je me rappelle qu’il y a un an tout pile, c’était encore un prototype sur la base d’une Tilda que nous avions pu essayer. Cette fois-ci, les voitures utilisées pour les essais étaient des voitures de série !

Nissan LEAF à Nice

Interrogés sur les objectifs de vente de la Leaf, le responsable de la communication de chez Nissan a expliqué qu’au départ ils n’avaient pas spécialement d’objectifs de vente très élevés au départ. On comprenait à demi-mot que le constructeur n’a pas encore la possibilité de produire beaucoup de Leaf, et qu’à priori il ne devrait pas avoir trop de mal à les écouler.

Néanmoins, si on considère le marché français, il devrait s’en vendre en 500 et 1000 exemplaires entre aujourd’hui et le 31 mars 2012, ce qui correspond à l’année fiscale japonaise. Les clients visés sont à 50% les entreprises, à 50% les particuliers. Ces derniers seraient plutôt proches du profil des utilisateurs de la Toyota Prius.

La LEAF ne sera pas commercialisée dans toutes les concessions, et Nissan va sélectionner rigoureusement les candidats de son réseau, avec l’objectif de « tirer vers le haut la qualité de la distribution des véhicules électriques ». Ainsi, il devrait y avoir entre 10 et 15 concessions habilitées à recevoir ces voitures électriques en France.

Les concessions sont sélectionnées suivant plusieurs critères :

  • Indices de satisfaction client les plus élevées
  • Possibilité d’investir entre 40 à 50 000 euros pour le matériel et la formation
  • Une installation électrique aux normes pour accueillir une station de charge rapide

Bref, cela ne devrait pas être donné à tout le monde, et visiblement le recrutement de ces concessionnaires a pris un peu de retard.



En ce qui concerne la batterie de la voiture, elle sera garantie 5 ans, et Nissan estime qu’au bout de 3 ans, elle aura encore 80% de sa capacité. Comme chez Renault, les critères exacts pour pouvoir demander le remplacement de sa batterie dans le cadre de la garantie sont très vagues…

Quoi qu’il en soit, la marque indique que la maintenance coûtera 15% de moins qu’une voiture classique, malgré le fait qu’il faille un personnel plus qualifié pour s’en charger. Il y a notamment un check de batterie annuel et obligatoire à effectuer, notamment pour vérifier sa capacité de charge.

Dernier point : la recharge, notamment à domicile. Nissan livre avec la LEAF un cable de 6 mètres, que l’on peut brancher sur toutes les prises, mais qu’il n’est pas recommandé d’utilisé pour la charge quotidienne.

En effet, Nissan commercialise des « homebox » qui fonctionnent comme un petit onduleur afin de protéger la batterie des écarts de tension. Il faut compter en moyenne 1000 euros pour cette box (mais ça dépend de votre installation électrique) et c’est Schneider qui va assurer la fourniture du matériel et l’installation.

Nissan LEAF

Pour ma part, j’ai à nouveau pu essayer la LEAF en situation réelle, avec un aller-retour Nice-Monaco, et je suis toujours autant séduit par cette voiture, que je considère comme la meilleure 100% électrique du marché. C’est la plus aboutie et la plus agréable à conduire.

Nissan va ouvrir les réservation lundi, et il faudra déposer un acompte de 300 € (remboursable) pour être contacté en priorité lors de sa commercialisation. L’entreprise prévoit de livrer les premières LEAF en France d’ici septembre, bien que des essais soient disponibles en concession à partir de juin.

Pour ma part, le choix est fait, je serai l’un des premiers à la commander…

À lire aussi : Essai de la Nissan LEAF