La CItroën e-Méhari au salon de l'automobile de Genève

Près de 50 ans après le lancement de la première Méhari, la nouvelle génération du cabriolet 4 places débarque au salon de l’automobile de Genève à travers la Citroën e-Méhari. Un modèle 100 % électrique issu d’un partenariat technologique avec Bolloré et dont la commercialisation interviendra dans les semaines à venir. Aura t-elle autant de succès que le modèle original ?

Technologie Bolloré

Sur le plan technique, rien de bien innovant puisque cette Méhari électrique reprend trait pour trait les caractéristiques de la Bolloré Bluesummer avec un moteur électrique de 50 kW revendiquant une vitesse de pointe de 110 km/h.

Publicité


Côté batterie, le choix va à un pack lithium-Métal-polymère, toujours fourni par Bolloré, annonçant 100 à 200 kilomètres d’autonomie. Largement utilisée sur Autolib’ à Paris, la technologie de Bolloré pose deux problèmes.

Tout d’abord, elle n’accepte pas la charge rapide et sera donc limitée à du 3.7 kW en 16A avec un temps de charge de 8 heures mais à condition d’être équipé d’une wall-box ou d’une prise « green’up ». Sinon, comptez 13 heures sur une prise domestique en 10A.

Ensuite, la batterie LMP de Bolloré étant une batterie « chaude », le taux d’auto-décharge est important si la voiture n’est pas constamment branchée au secteur. Si Citroën nous promet avoir développé un mode « hibernation » pour pallier au problème, on attend de le voir pour le croire…

Design Citroën

Esthétiquement bien plus réussie que la Bluesummer, le Citroën e-Méhari reprend les codes stylistiques de la marque avec notamment la signature visuelle à deux étages utilisée sur le C4 Cactus. Citroën offre également un clin d’œil aux designers de la Méhari originelle avec les rainures sur les portières.

Et pour ceux qui trouvent que le rouge pique un peu les yeux, la e-Méhari sera proposé en trois autres teintes : orange, jaune et beige. Présentée en version « ouverte » à Genève, elle sera également capotable avec deux couleurs au choix : noire et rouge-orangé.

Quant à l’intérieur, les designers semblent simplement avoir oublié d’aller jusque là (les photos ci-dessous parlent d’elles-même). Citroën propose tout de même deux garnitures : l’une beige et la seconde rouge orangé. Côté pratique, notons que la seconde rangée de siège est rabattable.

No future pour la e-Méhari Styled by Courrèges

Présentée en première à Genève, la Méhari électrique redessinée par la célèbre maison de couture Courrèges n’aurait à priori pas d’avenir commercial. Dommage car l’intérieur était vraiment beaucoup plus réussi et travaillé.

A partir de 27.000 francs Suisse

Côté prix, si les tarifs français devraient être annoncés dans les jours à venir, la fiche du modèle exposé à Genève indiquait un tarif de 27.000 francs suisse avec l’acquisition des batteries, soit environ 25.000 euros, sachant que la e-Méhari sera éligible en France au bonus écologique de 6300 €.

Le client pourra également choisir de louer la batterie, Citroën se contentant pour l’instant d’annoncer 79 € de location batterie sans préciser le tarif initial dans cette configuration.

Publicité


Citroën e-Méhari : les caractéristiques

  • Longueur : 3,81 m
  • Largeur : 1,87 m
  • Hauteur : 1,65 m
  • Volume de coffre : 200 dm3 à 800 dm3 (sièges rabattus)
  • Puissance maximale : 50 kW
  • Puissance nominale : 35 kW
  • Batterie Lithium Métal Polymère : 30 kWh
  • Vitesse maximale : 110 km/h
  • Autonomie cycle urbain : 200 km
  • Autonomie cycle extra-urbain : 100 km
  • Charge 10 A : 13 heures
  • Charge 16A : 8 heures

Publicité