Le récent constructeur 100% électrique Byton a annoncé avoir signé un accord de coopération et d’investissement avec FAW. Le géant chinois de l’automobile prendra une part du capital de la start-up, qui dévoilera un nouveau modèle au CES Asia 2018.

Est-ce l’alliance de choc sur le marché du véhicule électrique chinois ? L’union entre Byton et FAW pourrait en tout cas propulser la petite entreprise, lancée en 2016 par un ancien cadre de BMW. Après avoir dévoilé son premier concept, un crossover 100% électrique ultra-connecté, autonome et à bas prix au CES Las Vegas début 2018, Byton poursuit son évolution en s’associant à un géant de l’automobile chinois.

Conclu à l’initiative de FAW, l’accord permettrait à Byton de conserver son indépendance tout en ayant accès aux fournisseurs du groupe pour faciliter et sécuriser la production de ses véhicules. De son côté, FAW bénéficierait de la technologie de conduite autonome développée par Byton. Selon le patron de la start-up Carsten Breitfeld, FAW serait intéressé pour l’intégrer à ses véhicules sous la marque Hongqi.

Une berline de luxe bientôt dévoilée

Byton a également annoncé qu’il dévoilera un second modèle en juin prochain à l’occasion du CES Asia 2018. Un véhicule positionné comme une « berline de luxe de taille moyenne » qui sortira en 2021 et dont le constructeur a seulement révélé une très discrète esquisse.

La concentration est toutefois focalisée sur la mise en production de son premier modèle : un SUV de 268 chevaux doté d’une batterie de 71 kWh et annoncé à partir 45.000 dollars (37.000 euros) dont la commercialisation est prévue en 2019. Byton affirme avoir complété la construction de la ligne de production expérimentale de son usine de Nanjing en Chine. Quatre autres lignes devraient être lancées en octobre, en même temps qu’une première boutique à Shanghai.

Byton s’allie à FAW et dévoilera bientôt une deuxième voiture
3.3 (65%) 4 vote[s]