Engagé avec conviction dans une transition vers la mobilité électrique, le groupe Volkswagen a inauguré cette semaine une ligne pilote pour la production de cellules lithium-ion.

Dans son usine de Salzgitter (Allemagne), où Volkswagen fabrique encore aujourd’hui des moteurs essence et diesel pour le groupe, 300 ingénieurs et techniciens ont reçu comme mission de mettre au point, tester et développer les techniques de production de cellules lithium-ion. L’objectif est de lancer vers 2023/24 une fabrication en grande série avec son partenaire Northvolt. D’ici là, une nouvelle « gigafactory » de 200.00 m², d’une capacité annuelle de 16 GWh, sera bâtie sur le site de Salzgitter. Un investissement de 900 millions d’euros qui permettra la création de 700 emplois.

Il y a quelques mois, VW avait annoncé une prise de participation de 20 % dans Northvolt, l’entreprise suédoise fondée par deux anciens employés de Tesla. Celle-ci érige actuellement une autre ligne pilote à Västeras et projette la construction à Skelleftea d’une gigafactory de 32 GWh, laquelle servira de modèle à l’usine de Salzgitter.

Aujourd’hui les cellules développées et produites par VW utilisent encore la technologie classique lithium-ion, mais les deux partenaires visent dans un 2e temps la mise au point de la prochaine génération de batteries à électrolyte solide. Plus sûres, elles disposeront d’une densité énergétique plus élevée qui permettra soit de réduire leur poids soit d’augmenter l’autonomie.



Le site de Volkswagen à Salzgitter