Président du directoire de Volkswagen, Herbert Diess vient d’annoncer les chiffres du plan d’investissement pour 2020-2024. Sur les 60 milliards de l’enveloppe qui lui sera consacrée, 33 seront dédiés à développer les véhicules électriques. Mais sans partenariat avec Tesla.

Si le dirigeant du groupe allemand a précisé ce dernier point, c’est en réponse aux questions qui ont suivi la présentation du programme financier. Il a justifié cette position par le fait que Volkswagen et Tesla disposent déjà chacun de leur propre plateforme dédiée à la mobilité électrique et ont des approches distinctes sur le sujet.

Parmi les différences évoquées : le constructeur américain se réduit à une seule marque, alors que le groupe allemand en a plusieurs à faire progresser de concert dans leur offre en voitures électriques. En outre Herbert Diess a mis aussi en avant des implantations mondiales inégales.

Cette dernière précision a suscité une autre question, celle de l’installation de Tesla à Berlin. Avouant sa surprise en apprenant ce projet, Herbert Diess a estimé que le choix de l’emplacement est bon. De quoi stimuler la concurrence au niveau locale, selon lui. Il imagine qu’Elon Musk souhaite un échange fort avec l’industrie automobile allemande, pour accéder à une meilleure technologie.

Publicité


Toutefois le président du directoire de Volkswagen a confirmé des échanges superficiels à visée d’observation entre les 2 entités, soulignant qu’en Allemagne, seul son groupe serait pris au sérieux par Tesla et susceptible de l’intéresser.

Publicité