Ce sont 10 millions de dollars (8,8 millions d’euros) que le groupe Volkswagen injecte dans la startup américaine Forge Nano, avec l’idée sous-jacente de profiter au plus tôt de l’augmentation des performances des batteries qui équipent les véhicules électriques et hybrides, rechargeables ou non.

Depuis 2014, le constructeur collabore aux travaux de recherche sur les matériaux de batteries effectués par la jeune entreprise domiciliée au Colorado (Etats-Unis). Ce partenariat permet à Volkswagen de renforcer et maintenir ses connaissances spécialisées dans le domaine.

Actuellement, Forge Nano étudie les processus chimiques de dépôt d’un revêtement à l’échelle atomique sur un matériau. Baptisé ALD, pour « Atomic Layer Deposition », ils permettent de travailler à l’échelle de l’atome sur des supports, comme les électrodes par exemple, afin d’augmenter la densité énergétique des batteries lithium-ion.

Le rôle de Volkswagen sera d’apporter son soutien aux essais industriels autour de cette technologie. Avec plus de 50 modèles électriques prévus aux catalogues de ses différentes marques à horizon 2025, l’investissement du groupe est des plus stratégiques.

Volkswagen investit pour renforcer ses connaissances sur les batteries
4.4 (88.75%) 16 vote[s]