En attendant la mise en place de son usine de batterie, Volkswagen aurait signé un accord avec un nouveau fournisseur chinois Wanxiang A123.

Impliqué dans sa transition énergétique, le groupe allemand prévoit une électrification de masse avec de nombreuses nouveautés électriques. Pour tenir ses objectif, Wolfsburg envisage de mettre sur pied une usine de fabrication de cellules sur le site de Salzgitter en Allemagne, en partenariat avec Northvolt.

En attendant, la marque, qui fait confiance aux fournisseurs CATL et Guoxuan, aurait signé un accord Wanxiang A123, un autre fournisseur chinois. C’est ce qu’indiquent les médias chinois, relayés par InsideEVs, renseignés par des sources internes qui ont souhaité conserver l’anonymat. D’après ces dernières, le groupe Volkswagen aurait passé une commande de batteries pour un montant total de plus de 1,4 milliard de dollars, destinées à ses prochaines voitures électriques en Chine.

Wanxiang A123 s’ajoute à CATL et Guoxuan

Apparue sous le nom A123 Systems aux Etats-Unis, la société a fait faillite en 2012, avant d’être rachetée par la société chinoise Wanxiang. Cette annonce non sourcée n’est pas sans zones d’ombre. Ainsi, aucune information n’est connue pour l’heure au sujet de la chimie des batteries concernées par cette commande. Rappelons que A123 était spécialisée pour ses cellules LFP Nano Phosphate. Toutefois, depuis 2018, l’entreprise chinois a effectué un investissement dans la société Ionic Materials qui dispose de son côté d’une expertise en cellules polymères.

La marque allemande ne s’est pas encore exprimée sur cette commande, qui lui permettra de diversifier ses fournisseurs en Chine. En Europe, Volkswagen continue de s’approvisionner chez LG Chem, Samsung SDI, SK Innovation et CATL.

Publicité