En marge d’une conférence qui se tenait près du siège de Volkswagen à Wolfsburg, en Allemagne, Bloomberg a recueilli quelques confidences sur l’avenir de l’automobile dans le groupe, en interrogeant Michael Jost, chef de la stratégie pour la marque.

Une échéance a été mise en avant. En 2026 serait lancée, par Volkswagen, sa toute dernière génération de moteurs alimentés à l’essence ou au gazole. Ceci afin de s’adapter aux réglementations qui poussent le constructeur à effectuer un virage à angle droit vers la mobilité électrique, avec, pour objectif, d’atténuer les perspectives de dérèglement climatique par la réduction des émissions de CO2.

Le dirigeant de Volkswagen envisage cependant qu’au-delà de 2050 des véhicules thermiques resteront en circulation dans les zones où les infrastructures de recharge seront encore insuffisantes.

Autre échéance : 2040. Il s’agirait du palier à partir duquel Volkswagen s’attend à ce que ne soient plus vendus neufs des véhicules essence ou diesel.

Volkswagen annonce la fin de l’essence et du diesel pour 2026
3.2 (64.55%) 22 votes